Australie : nourrissons décédés, seringues réutilisées, les couacs d’un confinement strict

Adélaïde, le vendredi 24 octobre 2020 - Dans la lointaine Océanie les mesures mises en place pour lutter contre la propagation du virus semblent particulièrement rigoureuses vues d’Europe. Si le vieux continent adopte une stratégie de « contrôle » de la circulation du virus, l’Australie et la Nouvelle Zélande tentent de « supprimer » toute apparition de foyer épidémique. Une politique qui s’accompagne de restrictions drastiques des libertés individuelles.

En juillet dernier, la ville de Melbourne, a affronté durant l’hiver austral une recrudescences de cas, qui avait atteint plus de 700 par jour fin juillet (un chiffre qui ferait envier aujourd’hui n’importe quel pays d’Europe). Un confinement strict de plus de six semaines avait alors été décrété pour permettre à l’État de Victoria de redescendre jusqu’à une dizaine de nouveaux cas quotidiens. Le 18 octobre, les habitants ont finalement été autorisés à sortir de leur domicile plus de deux heures par jour.

Mort de quatre nourrissons

Mais le coût des politiques mises en place n’est pas simplement économique : un coût humain parfois considérable est aussi à déplorer.

Ces dernières semaines, la presse anglophone faisait état de l’augmentation de la mortalité chez les enfants de la ville de Melbourne en raison de la hausse des accidents domestiques survenus suite aux mesures de confinement. En septembre dernier, le directeur de l’unité de traumatologie du Royan Children’s Hospital, le Dr Warwick Teague n’avait pas caché son inquiétude face à un « nombre de morts d'enfants aussi élevé en 2020 ».

Mais récemment, c’est un autre scandale sanitaire qui vient mettre en lumière les risques liés aux mesures de confinement. Le quotidien britannique The Guardian rapporte ainsi la mort de quatre nourrissons, décédés dans la ville d’Adélaïde faute d’avoir pu être transférés à Melbourne pour y être soignés en raison du confinement.

A cette occasion, les Australiens ont pu découvrir le manque d’infrastructures hospitalières dans certaines régions du pays, la ville d’Adélaïde (1.300.000 habitants) ne disposant d’aucun bloc de chirurgie cardiaque pédiatrique.

Seringues et appareils réutilisées dans un hôtel de quarantaine !

Mardi 20 octobre, ce sont les autorités sanitaires qui révélaient pour leur part que plus de 243 personnes isolées dans un hôtel, dans le cadre des mesures de quarantaine, dont certaines diabétiques ou prédiabétiques, devaient passer en urgence un test de dépistage du VIH, du VHB et du VHC, après que les mêmes dispositifs de mesure de la glycémie ont été utilisés par le personnel soignant pour tous les patients !

Si le risque de contamination est considéré comme "faible" par les autorités, l’histoire suscite un embarras considérable. Les mêmes outils auraient ainsi été utilisés du 29 mars jusqu’au 20 août.

Seulement 905 personnes sont décédées victimes de la Covid-19 en Australie, soit rapporté à la population environ 107 morts par million d’habitant.

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article