CARMART : toujours plus haut, toujours plus fort

Paris, le vendredi 8 novembre 2019 – CARMAT, qui développe un cœur artificiel total mis au point par l’équipe du professeur Carpentier, rend publics les nouveaux résultats de son étude PIVOT 6 ans et 8 mois après son initiation.

L’objectif primaire de l’étude était d’atteindre 6 mois de survie avec la prothèse ou une transplantation cardiaque réussie dans les 6 mois suivant l’implantation. Ce but a été atteint par 73% des 11 premiers patients de l’étude. Ce résultat montre une constante progression de CARMAT et de sa maîtrise, ainsi ce taux n’était que de 50% au cours de l’étude de faisabilité (4 patients).

En outre, aucun événement indésirable lié au dispositif, tel qu’un accident vasculaire cérébral (AVC), un saignement gastro-intestinal ou une infection liée au câble percutané, n’a été observé. Le saignement péri-opératoire n’a été observé que chez 36% des patients, un taux inférieur à celui du seul cœur artificiel total commercialisé (41%). De plus, l’application du nouveau protocole a permis d’éviter totalement des saignements péri-opératoires chez les 3 derniers patients.

Fort de ces données encourageantes, Stéphane Piat, Directeur général de CARMAT se veut enthousiaste. « Alors que nous nous préparons à la reprise de l’étude PIVOT dans les prochaines semaines, je suis heureux de constater que les résultats recueillis des 11 premiers patients, (…) continuent à renforcer le futur positionnement de CARMAT comme thérapie crédible et efficace pour répondre au problème de l’insuffisance cardiaque biventriculaire. En effet, il est extrêmement rare de générer des données aussi probantes aussi tôt en recherche clinique (…) Ces résultats convaincants devraient nous permettre d’obtenir rapidement les autorisations en République tchèque et au Kazakhstan, où nous souhaitons reprendre l’étude en capitalisant sur leur niveau d’expérience acquise pendant la première partie de l’étude » déclare-t-il dans un communiqué de presse.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Très faibles effectifs analysables

    Le 12 novembre 2019

    Voilà une titraille promotionnelle dont on se serait bien passé. S'agit-il d'une moquerie dont je n'aurais pas perçu l'antiphrase ? Ou d'une tentative de soulagement des actionnaires ?
    Malheureusement, le magnifique et ambitieux projet de Carmat n'avance pas beaucoup, et les très faibles effectifs analysables ne sont pas en mesure de démontrer à ce jour le moindre "SMR" malgré leur présentation sous forme de fallacieux pourcentages. Plus de rigueur dans les comptes rendus ne pourrait que bénéficier aux très méritants développeurs du projet.

    Dr Pierre Rimbaud

Réagir à cet article