Direct 23 février : Pfizer, une autre dose est possible | Ceux qui croyaient au vaccin et ceux qui n’y croyaient pas

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19

13 h - Vaccin Pfizer : une nouvelle seringue permet d’extraire 7 doses

Le Parisien informe que les soignants de la clinique de Compiègne (Oise) utilisent depuis la mi-février une seringue chinoise de nouvelle génération pour administrer sept doses de vaccin Pfizer avec un seul flacon, au lieu de six. Ce modèle est livré d’un seul tenant, c’est-à-dire que l’aiguille et la seringue ne doivent pas être assemblées a posteriori. Grâce à cette nouveauté, il n’y a plus d’air dans la seringue une fois que le piston a été pressé. Le “volume mort” à l’intérieur duquel il reste quelques gouttes inaccessibles du produit, est donc considérablement réduit.

12 h - Vatican : ceux qui croyaient au vaccin et ceux qui n’y croyaient pas

Ce n’est pas une bulle, mais presque. Une circulaire vaticane prévoit de lourdes sanctions pour ses ouailles qui refuseraient le vaccin, pouvant aller jusqu’au licenciement. Cette note intervient après une déclaration du Pape François qui a dénoncé le « négationnisme suicidaire » de ceux qui ne croient pas à la vaccination anti-Covid.

11 h - Vaccination chez les médecins généralistes : bugs de doctolib

Plusieurs bugs ont été signalés le week-end dernier pour les premières prises de rendez-vous de vaccination chez les médecins généralistes. Un mauvais référencement a entraîné des prises de rendez-vous chez des médecins qui ne disposent pas de doses et une centaine d’autres praticiens ont été sur saturés d’appels et de prises de rendez-vous. 

10 h - Pandémie : un prétexte pour faire taire les opposants ?

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a déploré lundi que l'épidémie de Covid-19 soit utilisée par certains pays, qu'il n'a pas cités, pour faire taire les "voix dissonantes" et les médias.

9 h - L’ANSM suspend la commercialisation d’un spray nasal « virucide » 

La société Pharma & Beauty-Centrepharma entendait commercialiser un produit dénommé « Spray Nasal COV-Defense » ou « spray nasal Biokami », en tant que dispositif médical de classe I. Selon les communications récentes du fabricant, ce spray virucide, à base d’eau ionisée, « assure l’inactivation du virus Sars-CoV-2 à plus de 99% ». C’était sans compter la vigilance de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) qui dans un communiqué explique : « Malgré les allégations du fabricant, nous n’avons pourtant reçu aucune donnée de validation clinique démontrant la performance et la sécurité d’utilisation de ce spray, condition indispensable pour qu’un dispositif médical puisse être mis sur le marché selon la réglementation européenne relative aux dispositifs médicaux. En l’absence de telles garanties et dans l’attente d’informations complémentaires, nous suspendons par décision de police sanitaire (DPS) la mise sur le marché, la distribution, la publicité et l’utilisation du « Spray nasal COV-Defense » / « spray nasal Biokami » de la société Pharma & Beauty – Centrepharma jusqu’à leur mise en conformité avec la réglementation applicable ».

8 h – Un point de situation en France

Selon les dernières données publiées hier soir par Santé publique France, on dénombre :
- 3 609 827 personnes positives pour le SARS-Cov-2 depuis le 1er mars (dont 140 288 ces 7 derniers jours vs 128 174 les 7 jours précédents) ;
- Un taux de positivité de 6,4 % (vs 5,9 % le 16 février)
- 25 831 personnes hospitalisées pour Covid-19 (solde de – 647 ces 7 derniers jours vs – 1 517 les 7 jours précédents, 1 529 admis ces dernières 24 h)
- 3 407 personnes en réanimation (solde de + 36 ces 7 derniers jours vs + 18 les 7 jours précédents, 274 entrées en 24 h);
- 84 639 personnes décédées depuis le 1er mars (dont 2 413 ces 7 derniers jours vs 2 803 les 7 jours précédents).

7 h – Plus de 500 000 décès aux Etats-Unis

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore 111 790 695 cas de Covid-19 ont été identifiés dans le monde (vs 109 246 204 le 16 février) et 2 476 128 décès (vs 2 410 455 le 16 février). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (28 190 622 vs 27 695 270 le 16 février), l'Inde (11 016 434 vs 10 925 710 le 16 février) et le Brésil (10 195 160 vs 9 866 710 le 16 février).  Les trois pays qui comptent le plus grand nombre de morts sont les Etats-Unis (500 313 vs 486 332 décès le 16 février), le Brésil (247 143 vs 239 773 le 16 février) et le Mexique (180 536 vs 174 657 décès le 16 février). En hommage à ces 500 000 morts américains, le Président Biden a ordonné de mettre en berne tous les drapeaux des bâtiments fédéraux.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article