Direct 24 novembre : vaccin d'Oxford : résultats intermédiaires | 5000 cas par jour en France : on y est !

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

13 h – Le vaccin d’oxford efficace à 70 % et plus facile à conserver

Le vaccin contre la Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford permettrait de réduire de 70 % le risque d'être contaminé par le SARS-CoV-2 (un niveau de protection égal est retrouvé chez les jeunes et les séniors), selon un communiqué publié ce lundi. Si ce vaccin semble pour l’heure moins probant que celui de Pfizer/BioNTech ou de Moderna, dont l’efficacité dépasserait les 90 %, il utilise une technologie mieux éprouvée (un vecteur viral) que ses deux concurrents (vaccins à ARN), ce qui le rend moins coûteux et il est plus facile à stocker puisqu’il n’a pas besoin d’être conservé à très basse température.

12 h – MSF plaide pour s’affranchir des brevets

L’organisation médecins sans frontières plaide « la levée des barrières commerciales permettrait à chaque pays de ne pas appliquer, ni accorder, les brevets et mesures de propriété intellectuelle s’appliquant aux médicaments, vaccins, outils de diagnostic et autres technologies contre la Covid-19, et ce jusqu'à ce que l'immunité collective mondiale soit atteinte ».

Covid-19 : l’OMC doit renoncer aux brevets sur les biens essentiels pour lutter contre la pandémie

11 h – Un MG propose par SMS des tests antigéniques à ses patients

Une femme médecin généraliste de Montpellier (Hérault) propose à ses patients des tests antigéniques rapides de la Covid-19 à son cabinet. Pour informer ses patients de ce "service", elle leur a envoyé un SMS à chacun. A ceux qui lui reprochent de faire de la publicité interdite aux médecins elle répond sur les ondes de France bleu : "C'est par un geste citoyen que j'ai décidé de réaliser ces tests. Mon souci était ensuite de prévenir mes patients. J'ai donc contacté Doctolib qui m'a envoyé un fichier avec les numéros de tous les patients qui avaient pris un rendez-vous avec moi par le passé et les coordonnés de deux centres qui pouvaient envoyer des SMS groupés. J'ai envoyé  un seul  SMS  uniquement à mes patients donc selon moi ce n'est pas de la publicité. Je ne vend pas des voitures, je fais çà dans un souci de santé publique".

10 h – Vers une catastrophe psychologique ? 

Le Pr Nicolas Franck (Hôpital Le Vinatier, Bron) alerte dans un ouvrage (Covid-19 et détresse psychologique : 2020, l'odyssée du confinement, ed. Odile Jacob) sur la catastrophe psychologique à venir. Interviewé par France Info, il explique : « Un événement aussi long, lourd et déplaisant est un stress majeur. Il y a la crise sanitaire en elle-même, le risque de mortalité que nous encourons, mais également le risque que nous nous sentions tous moins bien. Il n'y a pas, à ce stade, d'accompagnement de la population d'un point de vue psychologique et psychiatrique. Or, cette crise pourrait devenir une catastrophe psychologique. Trois éléments sont à prendre en compte aujourd'hui : la transmission du virus, à bloquer en priorité, les conséquences économiques, mais aussi l'impact sur notre santé mentale ». 

9 h – L’OMS plaide pour un Noël en visioconférence

Hier, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a appelé les citoyens du monde à privilégier la visioconférence pour les fêtes de fin d’année. 

8 h – Moins de 5 000 cas identifiés ces dernières 24 h en France

Selon les dernières données publiées hier soir par Santé publique France, on dénombre :
- 2 144 660 personnes positives pour le SARS-Cov-2 depuis le 1er mars (dont  4 452 en 24 h, 3 600 contaminations confirmées par RT-PCR, 852 par test antigénique) ;
- 31 449 personnes hospitalisées pour Covid-19 (solde de - 77 par rapport à avant-hier, 1 380 admis ces dernières 24 h)
- 4 438 personnes en réanimation (solde de - 53  par rapport à hier, 244 entrées en 24 h);
- 49 232 personnes décédées depuis le 1er mars (+ 500 depuis le précédent bilan).

7 h – Un point de situation dans le monde

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore, 59 268 159 cas de Covid-19 ont été identifiés dans le monde (vs 55 108 151 le 17/11) et 1 398 029 décès (vs 1 328 685 le 17/11). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (12 421 216 vs 11 206 054 le 17/11), l'Inde (9 177 840 vs 8 874 290 le 17/11) et le Brésil (6 087 608 vs 5 876 464 le 17/11).  Les trois pays qui comptent le plus grand nombre de morts sont les Etats-Unis (257 707 vs 247 229 décès le 17/11), le Brésil (169 485 vs 166 014 le 17/11) et l'Inde (134 218 vs 130 519 le 17/11).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article