Direct 26 novembre : Premier cas du variant "nu" en Europe | Ouverture prochaine de 300 centres de vaccination

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

16 h 05 - Premier cas du variant « nu » en Europe

Le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke rapporte qu’un cas du nouveau variant du Covid-19 « nu », d'abord détecté en Afrique du Sud a été identifié en Belgique pour la première fois en Europe.  
Selon le média belge RTBF, il s'agit "d’une jeune femme adulte qui a développé des symptômes 11 jours après avoir voyagé en Egypte via la Turquie. Elle n’avait aucun lien avec l’Afrique du Sud, ni aucun autre pays du sud du continent africain. Elle n’était pas vaccinée, ni n’avait été infectée par le passé."

15 h - Olivier Véran annonce l'ouverture prochaine de 300 centres de vaccination

Invité du 20h de TF1 ce jeudi, le ministre de la Santé a annoncé que 300 centres de vaccination allaient ouvrir prochainement pour permettre le rappel vaccinal de tous les adultes.

14 h 30 - L’EMA autorise le Pfizer chez les enfants

Dans un avis rendu ce jeudi après-midi, l'Agence européenne des Médicaments (EMA) a approuvé la vaccination des enfants de 5 à 11 ans avec le sérum de Pfizer. Il s'agit du premier vaccin autorisé pour cette tranche d'âge en Europe. Cette décision pourrait ouvrir la voie, début 2022, à la vaccination des enfants en France, comme l’a laissé entendre Olivier Véran hier.

14 h - France : La circulation du virus s’accélère « fortement »

Dans son dernier point hebdomadaire consacré à la Covid en France, Santé publique France écrit : "en semaine 46, la circulation du SARS-CoV-2 s’est fortement accélérée sur l’ensemble du territoire métropolitain et la hausse des nouvelles hospitalisations et des admissions en soins critiques s’est accentuée".


13 h - Polynésie : grève générale contre l’obligation vaccinale !

Une intersyndicale largement majoritaire en Polynésie a entamé, mercredi 24 novembre, une grève générale pour protester contre l’obligation vaccinale.  Cette dernière, votée par l’Assemblée de la Polynésie française prévoit que tous les travailleurs en contact avec le public devront être vaccinés à partir du 23 décembre. Le mouvement est relativement peu suivi et davantage dans le privé que dans le public. Le président polynésien, Edouard Fritch, s’est dit prêt à diminuer l’amende encourue par les non-vaccinés, mais pas à revenir sur cette loi : "Mon devoir, c’est de protéger la population et donc de maintenir l’obligation vaccinale", a-t-il déclaré lors d’un point de presse, mercredi.

12 h - Guadeloupe : l’obligation vaccinale des soignants ne sera pas levée

Les maires de la Guadeloupe avaient plaidé auprès du gouvernement pour une suspension de l’obligation vaccinale des soignants afin d’apaiser les tensions sur l’île. Quelques heures plus tard, alors que les édiles pensaient avoir obtenu gain de cause, un porte-parole du cabinet du ministère des outre-mer a affirmé à l’Agence France-Presse que "l’obligation vaccinale des soignants et des pompiers ne sera pas levée".

11 h - Le Maroc suspend les vols à destination et en provenance de la France

Le ministère marocain des affaires étrangères annonce la décision du Maroc de suspendre les vols réguliers à destination et en provenance de la France en raison de la reprise de l’épidémie de Covid-19.

9 h - Un point de situation dans le monde

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a détecté depuis le début de la pandémie, 260 221 634 infections par SARS-CoV-2 qui ont contribué à 5 185 350 décès à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays ayant recensé le plus de cas sont les Etats-Unis (2 275 673), l’Allemagne (1 116 509) et le Royaume Uni (1 097 673). Les pays les plus endeuillés ces quatre dernières semaines sont la Russie (33 148 décès), les Etats-Unis (31 061) et l’Ukraine (18 189).



Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article