Direct 28 décembre : Anticorps monoclonaux : la déception / Des autotests dans les supermarchés / Prime pour les infirmiers en soins critiques

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

14h30 - Les supermarchés pourront vendre des autotests jusqu’au 31 janvier à titre exceptionnel

Un arrêté publié au Journal officiel ce mardi autorise la grande distribution à vendre des autotests de détection antigénique du SARS-CoV-2 jusqu’au 31 janvier 2022. « Dans le contexte d’une augmentation très forte du taux d’incidence, due à la propagation des variants Delta et Omicron, et d’une demande d’examens et de tests de dépistage sans précédent depuis le début de la crise sanitaire, il y a lieu de diversifier les circuits d’approvisionnements et de ventes des autotests », expose l’arrêté. Militant activement pour une telle mesure depuis plusieurs jours, le président des magasins E. Leclerc a salué cette « décision juste et utile ». Le président-directeur général de Système U, Dominique Schelcher a de son côté assuré que la grande distribution pourrait proposer ces dispositifs « à prix coûtant, à moins de 2 euros. » Jusqu’ici, un prix plafond de 5,20 euros est appliqué dans les officines françaises.

Des représentants des pharmaciens se sont en revanche insurgés contre cette mesure...

14h- Les infirmiers des services de soins critiques recevront une prime mensuelle de 100 euros

Visitant un centre de réanimation à Créteil (Val-de-Marne) ce mardi, le Premier ministre, Jean Castex a annoncé que les infirmières travaillant dans ces services de soins critiques et de réanimation recevront une prime mensuelle de 100 euros nets. La prime sera versée dès le mois de janvier 2022 : 24 000 personnes sont concernées.

13h30 - Echec de deux anticorps monoclonaux chez des patients hospitalisés

Une équipe internationale a testé en double aveugle contre placebo deux anticorps monoclonaux neutralisant (sotrovimab et BRII-196 plus BRII-198) chez 546 patients hospitalisés pour Covid-19. Au 5ème et au 90ème jour l’évolution clinique a été comparable chez les malades traités et chez ceux du groupe placebo.
Ces résultats décevants (et discordants par rapport à d’autres essais cliniques) pourraient s’expliquer par le début trop tardif de la mise en route du traitement (après l’hospitalisation) et par une sélection inappropriée des patients éligibles.

13h - Une efficacité de 57,5 % avec une seule dose d’un nouveau vaccin chinois à adénovirus

Ce vaccin exprimant la protéine spike a été testé contre placebo dans une large étude internationale de phase 3 (environ 37 000 participants). Il a permis de réduire significativement la survenue de Covid-19 symptomatiques. Sa tolérance  a été jugée satisfaisante.  Ce produit, facile à conserver pourrait avoir sa place dans l’arsenal vaccinal des pays à faible niveau de revenu.

12h30 - Omicron inquiète l’OMS

Même moins virulent, Omicron représente une menace, a insisté aujourd’hui l’Organisation mondiale de la Santé. « Une hausse rapide d'Omicron, comme celle que nous observons dans plusieurs pays, même si elle se combinait avec une maladie légèrement moins grave, entraînera tout de même un grand nombre d'hospitalisations, notamment parmi les non-vaccinés » a ainsi déclaré à l'AFP Catherine Smallwood, une des principales responsables de l'OMS Europe. « Il est trop tôt pour dire si la vague d'Omicron sera plus ou moins grave que celle de Delta (…). Nous n'avons pas encore vu l'impact qu'Omicron aura sur les groupes les plus vulnérables : les personnes âgées qui n'ont pas encore reçu une vaccination complète » a-t-elle encore remarqué.

12h - Pfizer-BioNTech pourrait proposer au printemps une actualisation de son vaccin adapté au variant Omicron

Citant Sabine Bruckner, la directrice Suisse des laboratoires Pfizer, la presse helvétique revient sur les travaux en cours de l’industriel. «Nous travaillons sur deux axes: d’une part, nous étudions l’efficacité du vaccin actuel contre les variants qui apparaissent actuellement. D’autre part, nous analysons si une adaptation est nécessaire et nous la préparons. Si cela s’avère nécessaire, nous pourrions livrer un vaccin adapté au printemps. Sous réserve d’une autorisation bien sûr».

11h30 - Durcissement des restrictions en Chine

Chaque jour, les mesures de restriction s’étendent en Chine. Alors que la ville de Xi’an connaît son sixième jour de confinement strict, ce sont les dizaines de milliers d’habitants d’un district à Yan’an qui viennent de recevoir l'ordre de rester chez eux, tandis que la plupart des entreprises ont fermé leurs portes. La sévérité des mesures qui s’appliquent, avec notamment la possibilité de ne sortir de chez soi qu’une fois tous les trois jours pour se ravitailler est très critiquée sur les réseaux sociaux.

11h- Le Molnupiravir autorisé en Inde

L'Inde vient à son tour d'annoncer l'approbation du traitement antiviral des laboratoires Merck, le molnupiravir, quelques temps après le feu vert donné par une commission du ministère de la Santé japonais.

10h- Situation en France

Ces dernières 24 heures, Santé publique France rapporte :
30 383 infections par SARS-CoV-2 détectées supplémentaires
256 nouveaux décès
1 128 nouveaux patients hospitalisés (pour un total de 16 921)
325 nouveaux patients en réanimation (pour un total de 3 333).

9h – Et là bas, que se passe-t-il ?

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a détecté depuis le début de la pandémie, 281 484 620 infections par SARS-CoV-2 qui ont contribué à 5 409 427décès à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays ayant recensé le plus de cas sont les Etats-Unis (4 350 296), le Royaume-Uni (2 032 570) et la France (1 519 670). Les pays les plus endeuillés ces quatre dernières semaines sont les Etats-Unis (38 540 décès), la Russie (30 372) et l’Inde (11 310).



Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article