Direct 28 janvier : Le nombre de tests en légère baisse | Novavax : priorité aux Antilles | La Suède refuse la vaccination des enfants

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

14h - Les épreuves de spécialité du bac repoussées

Les épreuves de spécialité du baccalauréat, qui devaient avoir lieu du 14 au 16 mars prochain, ont été repoussées du 11 et 13 mai, en raison de l'épidémie de Covid-19. La décision a été prise par le Ministère de l’Éducation Nationale après une consultation avec les syndicats d'enseignants.

13h - Scandale sanitaire et financier en Afrique du Sud

Le Président sud-africain Cyril Ramaphosa a promis une sévérité exemplaire après que la justice ait recensé 940 cas de corruption et de fraude au ministère de la Santé durant l’épidémie. Plus de 830 millions de dollars auraient été détourné à l’occasion de contrats publics liés à la lutte contre la Covid-19.

12h30 - Le nombre de tests en légère baisse

Après un mois de ruée sur les tests, le dépistage de la Covid-19 est en légère baisse, bien qu’il se maintienne à un niveau élevé. 10,6 millions de tests ont été réalisés entre le 17 et le 23 janvier, contre 11,3 millions la semaine précédente. La baisse est particulièrement marquée chez les moins de 26 ans.

12h - L’EMA donne son feu vert au Paxlovid

L’Agence européenne du médicament (EMA) a accordé ce jeudi une autorisation conditionnelle au médicament anti-Covid du laboratoire américain Pfizer. Le Paxlovid réduirait de 85 % le risque de forme grave. Déjà autorisé par la Haute Autorité de Santé (HAS) vendredi dernier, le Paxlovid devrait commencer à être utilisé en France dans les prochains jours.

11h30 - La Suède refuse la vaccination des enfants

Contrairement à la plupart des pays européens, la Suède a refusé ce jeudi d’ouvrir la vaccination aux enfants âgés de 5 à 11 ans. « Nous n’estimons pas que les bénéfices sont suffisamment grands » ont annoncé les autorités scientifiques locales, qui recommandent cependant la vaccination des enfants à risque. Depuis le début de la pandémie, la Suède s’est démarquée par des positions iconoclastes et libérales.

11h - Novavax : priorité aux Antilles

L’Elysée a annoncé ce jeudi que les premières doses de Novavax, un vaccin à protéine recombinante récemment autorisée en France, seraient à destination des territoires ultra-marins. Un moyen de contourner la réticence des Antillais à se faire administrer un vaccin à ARN messager, source de grandes tensions depuis plusieurs mois.

10h - La France passe le cap des 130 000 morts

Selon les données de Santé publique France arrêtées au soir du 27 janvier, on comptabilise :
• 392 168 nouveaux cas de Covid-19 (vs 425 183 cas le 20 janvier)
• 30 982 personnes hospitalisées pour Covid-19 (+ 3 051 en une semaine)
• 3 694 personnes hospitalisées en soins critiques (- 148 en une semaine)
• 1 901 morts au cours de la semaine
• 130 015 morts depuis le début de l’épidémie (64 780 en 2020, 58 961 en 2021, 6 274 en 2022)

9h - Un point de situation dans le monde

Selon les dernières statistiques publiées par l’université John Hopkins de Baltimore, depuis le début de la pandémie 366 589 668 cas de Covid ont été identifiés dans le monde qui ont contribué à 5 638 962 décès. Ces quatre dernières semaines, les pays les plus impactés par la Covid sont, en nombre de contaminations les Etats-Unis (19 123 572), la France (8 396 305) et l’Inde (5 783 905) et en nombre de décès les Etats-Unis (51 670), la Russie (20 344) et l’Inde (11 247).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • La violence est-elle payante ?

    Le 28 janvier 2022

    Les amateurs d'égalitarisme forcené apprécieront la priorité accordée. De là à penser que la violence est payante ?

    Reste à rappeler que Noravax est réservé aux > 18ans et ne me semble pas avoir été évalué en climat Delta et à fortiori Omicron. Ce dernier représente > 90% des contaminations ultramarines. On peut espérer que l'immunité hybride post infectieuse puis post-vaccinale y mettra du sien.

    Reste à savoir si cette initiative sera suivi d'une accélération significative de la campagne vaccinale ... et ce que deviendront les doses non utilisés si les résultats ne sont pas à la hauteur des efforts déployés.

    Dr JP Bonnet

Réagir à cet article