Direct 29 décembre : 208 000 cas en France en 24heures / Les tests antigéniques moins fiables pour détecter Omicron ?

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

15h30 - Nouveaux records de contaminations en Europe

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué aux députés ce mercredi que 208 000 infections par SARS-CoV-2 avaient été détectées dans les 24 dernières heures. Ce record absolu ne concerne pas que la France : partout en Europe (et dans le monde), le nombre de contaminations explose. Ainsi, la Grande-Bretagne a comptabilisé 130 000 tests positifs mardi, la Grèce 21 657 (un chiffre multiplié par 2 depuis la veille) et le Portugal 17 712. Dans l’ensemble de l’Europe, les tristes records se multiplient.

15h - Omicron désormais majoritaire en Suisse et aux Pays-Bas

Les autorités suisses et néerlandaises indiquent que le variant Omicron est désormais responsable de la majorité des infections par SARS-CoV-2 identifiées sur leur territoire. En Suisse, les responsables sanitaires considèrent que 55 % des cas détectés sont liés à Omicron, tandis qu’aux Pays-Bas, l’institut national de santé publique a averti que la tendance à la baisse des contaminations ces derniers jours doit être observée avec vigilance. Omicron « conduira à de nouvelles contaminations ces prochains jours. Cela entraînera également une augmentation du nombre d'admissions dans les hôpitaux » insiste-t-il en effet. Le variant est majoritaire dans plusieurs autres pays d’Europe dont le Portugal et l’Irlande.

14h30 - Les tests antigéniques pourraient être moins sensibles au variant Omicron, alertent les autorités sanitaires américaines

L’Agence américaine des médicaments (FDA) évoque des « données préliminaires » qui semblent suggérer que les tests antigéniques pourraient être moins sensibles au variant Omicron. Dès lors, la FDA préconise que les personnes testées négatives mais pour lesquelles il existe de fortes présomptions d’infection réalisent un test moléculaire complémentaire.

14h - Les discothèques resteront fermées trois semaines supplémentaires à partir du 3 janvier

Bien que Jean Castex n’y ait pas fait allusion lors de son discours lundi, beaucoup de gérants de discothèques le redoutaient. Sans provoquer de surprise, le ministre délégué chargé du Tourisme et des PME, Jean-Baptiste Lemoyne a indiqué que ces établissements demeureront fermés au moins trois semaines supplémentaires, alors qu’ils devaient reprendre leurs activités le 6 janvier.

13h30 - Décès de Grichka Bogdanov atteint de Covid

Agé de 72 ans, Grichka Bogdnanoff, scientifique controversé, qui s’était fait connaître dans les années 80 avec son frère jumeau en animant une émission de vulgarisation scientifique, est mort atteint de Covid. Il n’avait pas souhaité se faire vacciner mais son avocat signale aujourd’hui que sa famille refuse qu’il devienne un étendard « pour ou contre la vaccination ».

13h - Coup de théâtre : la justice belge annule la fermeture des lieux culturels

Le Conseil d’Etat belge, saisi par les propriétaires de nombreuses salles de spectacle contraintes de fermer par ordre du gouvernement, a considéré que les autorités n’avaient pas pu démontrer « en quoi les salles de spectacle relevant du secteur culturel seraient des lieux particulièrement dangereux pour la santé et la vie des personnes en tant qu'ils favoriseraient la propagation du coronavirus, au point qu'il soit nécessaire d'en ordonner la fermeture». Cette victoire judiciaire intervient alors que nombreux cinémas et théâtres avaient décidé en ce début de semaine de ne pas se soumettre à l’obligation de suspendre leurs activités.

12h30 - Salah Abdeslam infecté par SARS-CoV-2 : la reprise du procès en question

Les cas se multiplient également dans les prisons. Exemple illustre : le principal accusé dans le procès des attentats du 13 novembre, Salah Abdeslam, a été infecté par SARS-CoV-2. Cette contamination pourrait retarder de quelques jours la reprise du procès, normalement prévue ce 4 janvier.

12h - Enfants : les communications anxiogènes de certains dénoncées par les pédiatres

Alors que la polémique a enflé ces derniers jours autour de la pertinence de fermer les écoles face à la propagation du variant Omicron, plusieurs sociétés savantes de pédiatrie s’étonnent dans un communiqué commun du fait que certains ne semblent pas faire de la suspension des activités scolaires une solution de dernier recours. « Les sociétés savantes de pédiatrie s’étonnent de publications récurrentes en contexte d’intensification de la circulation du Sars-cov-2 réclamant de différer le retour à l’école des enfants. Certaines tribunes signées par des collectifs par ailleurs sans expertise en santé de l’enfant, sont très éloignées des codes du débat scientifique et laissent à penser que l’intérêt des enfants n’est malheureusement pas au centre des préoccupations. Les auteurs de ces tribunes mettent en avant des chiffres non référencés et des informations approximatives voire erronées, particulièrement anxiogènes pour les familles. Pour mémoire, des publications alarmistes similaires, parues avant la rentrée scolaire de septembre 2021, se sont avérées inexactes dans les faits. Par exemple, si le nombre des jeunes enfants hospitalisés en lien avec le COVID semble en augmentation, une analyse qualitative des données est indispensable car il s’agit très souvent de bronchiolites dues au Virus respiratoire Syncitial avec découverte fortuite du SARS-CoV2 » tiennent à préciser ces organisations.

10h - Situation en France : record sur record

Avant que le ministre de la Santé n’annonce que 208 000 cas avaient été identifiés en France en 24 heures, le dernier bilan de Santé publique France faisait état de

-    179 807 cas confirmés supplémentaires,
-    290 nouveaux décès (pour un total de 123 188)
-    17 405 patients hospitalisés (+ 484 en 24 heures)
-    3 416 malades en réanimation (+ 83).

9h – Et pendant ce temps là, dans le reste du monde

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a détecté depuis le début de la pandémie, 283 014 122 infections par SARS-CoV-2 qui ont contribué à 5 418 257décès à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays ayant recensé le plus de cas sont les Etats-Unis (4 609 823 ), le Royaume-Uni (2 120 952) et la France (1 652 254 ). Les pays les plus endeuillés ces quatre dernières semaines sont les Etats-Unis (39 380 décès), la Russie (30 083) et l’Inde (11 345).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article