Direct 6/12 : Une campagne électorale à haut risque ? / Omicron plus répandu qu’on ne l’imagine en Europe

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

20 h - Les annonces de Castex et Véran

Tout en constatant l’aggravation de la situation épidémique, le gouvernement n’a annoncé que des mesures légères pour lutter contre la 5ème vague.

Ce lundi soir, le Premier Ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé lors d’une conférence de presse les décisions qui avaient été prises pour lutter contre le rebond épidémique actuel au cours du conseil de défense de ce matin. Après avoir dressé le tableau d’une épidémie qui progresse vite (plus de 50 000 contaminations quotidiennes, soit plus que lors du pic de la 3ème vague), les deux responsables politiques ont également souligné que la couverture vaccinale importante devrait a priori préserver les hôpitaux de la saturation. Des mesures restrictives comme les jauges ou le couvre-feu seraient donc, à l’heure actuelle, « disproportionnée » selon le chef du gouvernement.

La vaccination des enfants pourrait commencer le 20 décembre

Ce sont donc des mesures plus légères qui vont être mises en place. En premier lieu, le gouvernement souhaite limiter la circulation du virus chez les enfants. Dans les écoles primaires, le protocole sanitaire est relevé au niveau 3. Ceci signifie en pratique que le port du masque est de nouveau obligatoire dans les cours de récréation et que des aménagements seront pris pour éviter le « brassage » excessif des élèves. Le ministre de la Santé a également annoncé que la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans souffrant de comorbidité commencerait dès le 15 décembre, sur la base du volontariat. Pour les autres enfants, l’exécutif attend encore le feu vert de la Haute Autorité de Santé (HAS) et du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE), mais se dit prêt à démarrer leur vaccination dès le 20 décembre.

Pour accélérer la vaccination des adultes, le ministre de la Santé a indique que dorénavant, les personnes âgées de plus de 65 ans n’auront plus besoin de rendez-vous pour se faire administrer une dose de rappel dans un centre de vaccination. Il en va de même pour toutes les personnes souhaitant obtenir une première injection. Le chef du gouvernement a également annoncé une généralisation du passe sanitaire dans les marchés de Noel, qui seront soumis à un protocole sanitaire renforcé et une multiplication des contrôles. En revanche, contrairement à certaines rumeurs, aucun contrôle d’identité n’aura lieu à l’entrée des endroits soumis au passe.

Fermeture des discothèques pendant 4 semaines

Toujours pour lutter contre la circulation de l’épidémie, le Premier Ministre demande qu’un effort soit fait sur le plan du télétravail. L’objectif selon lui est d’arriver à 2 ou 3 jours travaillés à distance par semaine dans le privé. Il s’agit pour le moment d’une simple recommandation, même si Jean Castex n’a pas exclu de passer par la voie de l’obligation. Le chef du gouvernement a également rappelé l’importance des gestes barrières, dont le respect a pu diminuer chez certains (il en sait quelque chose !) et inviter les Français à « lever le pieds » s’agissant des réunions festives privées au moins jusqu’à la fin de l’année. Seule mesure contraignante prise au final : la fermeture des discothèques pendant au moins quatre semaines à compter de ce vendredi.

Le ministre de la Santé a également rappelé que si l’épidémie continue de progresser, cette progression est en voie de ralentissement. Les autorités sont donc confiantes quant à la possibilité de vivre des fêtes de fin d’année sans nouvelle restrictions.

14h30 - Les meetings électoraux : des machines à cluster

A peine le parti Les Républicains avait-il révélé le nom de son candidat à l’élection présidentielle, qu’il annonçait dans la foulée l’annulation du grand meeting prévu le 11 décembre autour de Valérie Pécresse. Les cadres du groupe ont en effet considéré que compte tenu de la situation épidémique, la tenue d’un tel rendez-vous qui devait compter entre 5 000 et 10 000 personnes n’était pas « raisonnable ». Pourtant, le rebond n’a pas empêché Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon de tenir chacun d’importants meetings ce dimanche, tandis que Yannick Jadot et Anne Hildago n’ont pour l’heure pas prévu d’annuler leurs réunions. Cependant, pour le Pr Gilles Pialoux, ces grandes rencontres ou pour des raisons démocratiques le passe sanitaire ne peut pas être exigé constituent des « machines à cluster. Le virus se fout de la Constitution » s’insurge-t-il.

14h - Record de commandes de vaccins en ville

Le portail de commandes de vaccins par les professionnels de santé de ville a connu un record en début de semaine dernière avec 3,9 millions de doses réservées, dont 3,2 millions de doses Pfizer et 700 000 doses Moderna. Cependant, pour des raisons logistiques, seules 2,4 millions de doses de Pfizer pourront être livrées : aussi le gouvernement a décidé de convertir les doses « manquantes » en Moderna, en dépit des réserves que ce dernier suscite. « Il faut se rendre compte que 2,4 millions de doses représentent trois fois la meilleure semaine d’injections vaccinales en ville. Avec cette substitution par des doses Moderna, au moins les professionnels de santé auront le nombre de doses commandées. Au final, ce sont 27 % des
commandes qui sont concernées par ces substitutions
», précise le ministère de la Santé.

13h - Le Danemark signale un bond « préoccupant » des cas liés au variant Omicron

Très performant en ce qui concerne la surveillance et la détection des variants, le Danemark a fait état hier de l’identification de 183 nouveaux cas liés au variant Omicron. Ce nombre suggère pour les autorités que le variant pourrait être bien plus répandu en Europe que ne le laissent supposer les chiffres officiels de détection. Avant cette annonce, le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) totalisait 182 cas dans toute l’Union européenne, plus la Norvège et l’Islande. 

12h - Manifestation mouvementée à Bruxelles contre les restrictions

Vacances de Noël anticipées pour les enfants et adolescents, renforcement de l’utilisation du passe sanitaire, télétravail obligatoire : pour limiter les conséquences de la nouvelle vague épidémique, la Belgique a pris de nombreuses mesures. Ces dernières suscitent l’ire d’une partie de la population : des milliers de personnes s’étaient ainsi rassemblées à Bruxelles ce dimanche. La manifestation a été à l’origine de heurts avec la police : l’envoi par certains manifestants de pétards, feux d’artifice et canettes a en effet conduit les forces de l’ordre à utiliser des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Quatre personnes ont été blessées.

11h - Le Royaume-Uni impose la présentation d’un test négatif pour entrer sur son territoire

A partir de demain matin, « toute personne âgée de 12 ans et plus désirant se rendre au Royaume-Uni devra présenter un test négatif (antigénique ou PCR) effectué au maximum 48 heures avant le départ ». Cette mesure annoncée samedi soir qui suscite quelques réticences dans le pays, notamment dans le secteur touristique, est destinée à freiner la circulation du variant Omicron. Le Royaume-Uni a détecté à ce jour 160 cas de ce variant.

10 h - Un point de situation en France

Selon les dernières données publiées par Santé publique France, la situation de la Covid-19 est la suivante :

-    Nouveaux cas confirmés hier : 42 252
-    Incidence : 411,2
-    Taux de positivité des tests : 6,2 %
-    29 décès dans les dernières 24 heures (119 535 depuis le début de la pandémie)
-    11 526 personnes hospitalisées pour Covid dont 2 066 en soins critiques.

9h - Un point de situation dans le monde

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a détecté depuis le début de la pandémie, 265 963 133 infections par SARS-CoV-2 qui ont contribué à 5 258 465 décès à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays ayant recensé le plus de cas sont les Etats-Unis (2 560 618), l’Allemagne (1 408 47) et le Royaume Uni ( 1 176 355). Les pays les plus endeuillés ces quatre dernières semaines sont la Russie (33 583décès), les Etats-Unis (32 772) et l’Ukraine (17 077).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article