Direct 8 avril : La déprogrammation a ses limites | Un taux incompressible de 5 % de doses gâchées ?

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19

14 h 30 – La déprogrammation, aussi, doit avoir ses limites

Dans une tribune publiée par Le Monde, 89 chirurgiens demandent que des limites soient fixées à la déprogrammation.  « Il nous semble donc nécessaire de fixer des limites à cette stratégie de déprogrammation afin de continuer à répondre à tous les besoins de santé publique, même dans un contexte épidémique. Le Covid-19 n’a pas fait disparaître les autres patients qui exigent également nos soins et notre engagement collectif. Restons tous conscients de cette réalité actuellement moins médiatique » concluent-ils.

13 h – Retards de diagnostic et de prise en charge en oncologie : des données inquiétantes

La société américaine IQVIA a enquêté auprès des oncologues de 5 pays européens sur les retards de diagnostic et de prise en charge en oncologie depuis le début de la crise sanitaire.

En France, 100 spécialistes en oncologie, hématologie, chirurgie et radiothérapie ont participé à l’enquête. Les praticiens interrogés déclarent d’abord avoir vu moins de patients : d’une moyenne de 66 malades reçus en consultation chaque semaine avant la pandémie, ils sont passés à 37 patients en juin 2020 et 47 en février dernier. En outre, 80% d'entre eux en avril 2020 et 71% en février 2021 constatent des retards pour la réalisation d'interventions chirurgicales. Aussi, 45 % ont relevé des reports de chimiothérapie et des changements de protocoles en faveur des thérapies orales (52% en février 2021).

Les diagnostics sont également en recul pour 59 % des praticiens interrogés. Le dépistage précoce est affecté pour 83 % des praticiens, l’imagerie pour 66 % et les biopsies pour 63 %. Trois types de cancer sont particulièrement touchés : le cancer colorectal, celui du sein et celui du poumon.

12 h – Un taux incompressible de 5 % de doses gâchées ?

Lors d’une réunion avec la presse, le ministère de la Santé a affirmé, suite à une question du média  Numerama, que le taux de perte global de doses est estimé à 5 % et est incompressible. Il résulte d'aléas tels que rupture dans la chaine du froid, erreur de manipulation, etc...

10 h – Un sursaut d’hygiène en Europe !

Selon les professionnels du secteur, les produits d’hygiène corporelle (dont les fameux gel et solution hydro-alcooliques) ont vu leur vente augmenter de 155 % en Europe depuis le début de la crise sanitaire !

9 h – 170 millions de doses administrées aux Etats-Unis

Concernant la vaccination anti-Covid, les trois pays qui ont administré le plus de doses sont : les Etats-Unis (171 480 000 doses), la Chine (149 070 000 doses), l’Inde (90 200 000 doses). En proportion de la population, les pays qui ont administré le plus de doses sont : Israël (117,7 doses pour 100 habitants), les Emirats Arabes Unis (88 doses pour 100 habitants), le Chili (59,6 doses pour 100 habitants).

En France, 13 160 429 doses ont été administrées (9 797 957 premières injections et 3 362 472 deuxièmes injections), soit environ 19,6 doses pour 100 habitants.

8 h - Un point (lacunaire) de situation en France

Les chiffres publiés hier soir par Santé publique France, font état de :

- 28 463 personnes hospitalisées pour Covid-19 (solde de  + 2 441 ces 7 derniers jours vs + 1 587 les 7  jours précédents, 3 131 admis ces dernières 24 h);
- 5 729 personnes en réanimation (solde de + 676 ces 7 derniers jours vs + 402 les 7 jours précédents, 673 entrées en 24 h);
- 97 722 personnes décédées depuis le 1er mars (2 065 ces 7 derniers jours vs 2 483 les 7 jours précédents).

L’Agence n’est pas en mesure de donner le nombre de personnes infectées par le SARS-CoV-2 depuis le début de l’épidémie et ces derniers jours. 

7 h – Un point de situation dans le monde

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore, 133 250 442 cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde (vs 128 895 644 le 1er avril) et 2 890 706 décès liés à cette maladie (vs 2 816 081 le 1er avril). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (30 923 521 vs 30 459 874 le 1er avril), le Brésil (13 193 205 vs 12 748 747 le 1er avril) et l’Inde (12 928 574 vs 12 221 665 le 1er avril). Les trois pays les plus endeuillés en valeur absolue sont les Etats-Unis (559 117 vs 552 072 décès le 1er avril), le Brésil (340 776 vs 321 515 décès le 1er avril) et le Mexique (205 598 vs 203 210 décès le 1er avril).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article