La France au chevet des femmes ukrainiennes

Oleksii Laremenko

Buc le jeudi 21 septembre 2023 - L'Association French Healthcare, fondée à l'initiative du ministère des Affaires étrangères organisait, hier, la deuxième édition de son forum où était conviée une trentaine de délégations étrangères. Parmi elles, la représentation ukrainienne, emmenée par le vice-ministre de la Santé, Oleksii Laremenko.

Les discussions se sont concentrées sur la situation sanitaire dans ce pays dévasté par plus d’un an de guerre et marquée par la dégradation de 1600 établissements de santé. Deux initiatives majeures ont été confirmées lors de cet événement, démontrant l'engagement de la France envers la santé des Ukrainiens : l’installation d’une dizaine d’hôpitaux modulaires et la livraison de mammographes (principalement dans des centres à l’ouest de Kiev).

En effet, comme le souligne au JIM, Julien Delpech, en charge de la question ukrainienne pour French Healthcare « la guerre n’arrête pas le fardeau des maladies chroniques », pouvoir poursuivre un dépistage efficace du cancer du sein est donc un enjeu majeur pour les femmes ukrainiennes. Ainsi, l’accord qui porte sur la livraison de 30 mammographes de dernière génération, produits par GE Healthcare a franchi une nouvelle étape avec ce forum et cette visite ministérielle. A cette occasion, Pierre Heilbronn, envoyé spécial pour l’aide et la reconstruction de l’Ukraine, et le vice-ministre ukrainien ont visité les chaînes de montage du fabricant, confirmant ainsi l’avancée du projet.

En plus de ces deux initiatives cruciales, l'Association French Healthcare a annoncé la mise en place d'une coopération académique et médicale entre la France et l'Ukraine. Elle permettra d'améliorer les compétences des praticiens ukrainiens dans le domaine de la lutte contre le cancer du sein, en partenariat avec l'Unicancer de Strasbourg, l’Université de Strasbourg, et l'Académie nationale de chirurgie.

Frédéric Haroche

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article