Le « bon » bilan de la canicule

Paris, le mardi 10 septembre 2019 - Dimanche, à l’occasion d’un entretien accordé à l’émission Questions politiques (France Inter/Franceinfo/Le Monde), le ministre de la santé a dévoilé un premier bilan de la canicule de juin et juillet, au cours de laquelle des températures records ont été enregistrés. 

« Nous avons 1 500 décès enregistrés en plus de la moyenne de ces mois-là, donc c'est dix fois moins de décès que la canicule de 2003 », a précisé Agnès Buzyn, un décompte par la suite détaillé dans un communiqué publié par le ministère de la Santé faisant état de « 1 435 décès en excès, 567 lors de la première vague de chaleur et 868 lors de la deuxième, soit une surmortalité relative de 9,1 % ».

Sans surprise, les personnes de plus de 75 ans apparaissent les plus touchées (974 décès) mais toutes les classes d’âge ont été concernées.

On observe ainsi une surmortalité plus importante lors de la première vague de chaleur (17,4%) chez les 15-44 ans, tandis que les 65-74 ans ont davantage été victimes de la seconde vague (16,4%).

En outre, dix personnes (huit lors du premier épisode et deux lors du second) sont décédées sur leur lieu de travail, victimes des hautes températures. Il s’agissait d’hommes, travaillant pour la plupart en extérieur.

« La canicule de 2003, c'était 20 jours, là nous avons eu 18 jours de canicule en deux épisodes mais très intenses, avec une couverture du territoire très importante lors de la deuxième canicule » et avec « des températures excessivement élevées » a rappelé Agnès Buzyn qui a estimé « nous avons réussi grâce à la prévention et à ces messages que la population a bien intégrés à diminuer d'un facteur 10 la mortalité de 2003 ».

Elle a aussi salué la « mobilisation générale » en amont qui a permis d'éviter l’engorgement des services de santé, avec seulement « une augmentation de 3% » des sollicitations de SOS-Médecins, et « entre 2 et 3% des urgences liées à la canicule ».

Après ces premières annonces, un bilan épidémiologique complet, établi par Santé publique France, sera disponible fin septembre.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article