Le G7 au chevet des pays pauvres

Carbis Bay, le vendredi 11 juin 2021 – A l’occasion du G7, les dirigeants des 7 plus grandes puissances économiques du monde ont affiché leur intention de faciliter l’accès aux vaccins des pays les plus pauvres de la planète.

« Mettre fin à la pandémie en 2022 » telle est la difficile mission que le Premier Ministre Boris Johnson a confié au G7, la réunion des dirigeants de sept des plus grandes puissances économiques mondiales qui se tient cette année à Carbis Bay dans le sud-ouest du Royaume-Uni. Si une première étape vers cet objectif a été franchie avec la vaccination massive de la population des pays riches (six des sept pays du G7 ont vacciné plus de 40 % de leur population), il est désormais nécessaire d’étendre la vaccination aux pays pauvres, où elle est encore balbutiante.

1 milliard de doses distribués par les pays du G7

Au-delà de l’intérêt purement humanitaire de cette mission, les pays développés ont tout intérêt à accélérer le contrôle de l’épidémie dans toute la planète, afin de ralentir ou d’éviter l’apparition de nouveau variants. « En vaccinant plus de personnes dans le monde, non seulement nous aiderons à mettre fin à la pandémie de Covid-19, mais nous réduirons aussi le risque pour la population au Royaume-Uni en diminuant la menace posée par des variants résistants aux vaccins » a expliqué Boris Johnson, alors que son pays fait face à un léger rebond épidémique lié au variant indien et ce malgré une couverture vaccinale importante.

Dans ce cadre, les dirigeants du G7 ont promis de distribuer 1 milliard de doses de vaccins contre la Covid-19 aux pays pauvres en 2021. Au sein de ce milliard, 500 millions seront distribués par les États-Unis, 100 millions par le Royaume-Uni et au moins 100 millions par l’Union Européenne. De plus pour le Président de la République Emmanuel Macron, les laboratoires pharmaceutiques doivent également être mis à contribution. Lors d’une conférence de presse à l’Élysée ce jeudi, il a appelé les laboratoires à faire don de 10 % de leur production de vaccins aux pays pauvres. « Les États ont massivement financé la recherche, il est légitime que l’industrie pharmaceutique contribue à cette solidarité » estime-t-il.

Emmanuel Macron favorable à la levée des brevets sur les vaccins (pour l’instant)

Le Président Macron juge également nécessaire d’accélérer la production de vaccins au niveau mondial.

Dans cette optique, il s’est rallié à une solution controversée mais appelée de ses vœux par plusieurs ONG et pays en voie de développement, à savoir la levée temporaire des brevets sur les vaccins. Le chef de l’État estime que « la question de la propriété intellectuelle ne doit jamais être un obstacle » et souhaite que les pays africains puissent être en capacité de produire des vaccins. Il a cependant rappelé son opposition à une levée définitive des brevets et s’est dit prêt à se ranger à une éventuelle contre-proposition des États-Unis, laissant ainsi ouverte la porte vers un nouveau revirement. Pour rappel, la France a voté à deux reprises à l’OMC contre la levée des brevets, la dernière fois en mars 2021.

Dans sa conférence de presse, Emmanuel Macron a indiqué que l’objectif du G7 était de parvenir à ce que 40 % des Africains soient vaccinés à la fin 2021 et 60 % d’ici avril 2022.

A l’heure actuelle, la vaccination contre la Covid en Afrique se fait au compte-goutte. Selon l’OMS, si rien n’est fait pour faciliter l’accès aux vaccins, seul 7 pays africains sur 54 auront vacciné 10 % de leur population en septembre prochain. Seulement 1 % des doses de vaccin administrées dans le monde l’ont été en Afrique, qui compte 17 % de la population mondiale.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article