Le Québec en re-confinement partiel

Montréal, le mercredi 30 septembre 2020 – Le Québec va connaitre un quasi confinement de quatre semaines avec fermeture des lieux publics non essentiels et limitation des déplacements. En Israël, le reconfinement est prolongé et renforcé.

« Restez chez vous » exhorte le ministre de la santé québécois Christian Dubé. Depuis quelques semaines, les vieux slogans sont de sortie au Québec. La région semble revivre les moments difficiles du printemps, quand les Québécois, comme des milliards d’autres individus, avaient connu deux mois de confinement. Comme l’a annoncé ce lundi le Premier ministre québécois François Legault, une grande partie de la Belle Province, dont Montréal et Québec, sera placée à partir de ce jeudi et pour quatre semaines au moins en état d’alerte rouge.
Concrètement, la quasi-totalité des lieux publics non essentiels (bars, restaurants, bibliothèques, cinémas) seront fermés. Seuls les écoles et certains commerces resteront ouverts. Les rassemblements privés sont fortement déconseillés ainsi que les déplacements non-essentiels. « Les chiffres sont sans appel, on doit prendre nos responsabilités et prendre des décisions difficiles » a déclaré le Premier Ministre.

Hausse des contaminations au Québec

Comme de nombreux pays occidentaux, le Québec est en effet confronté à ce que certains appellent une seconde vague, en tout cas à un rebond épidémique. Après une accalmie estivale, la région francophone compte désormais près de 2 000 contaminations par semaine. Le nombre d’hospitalisations connait également une légère augmentation tandis que celui des décès reste lui stable, entre 5 et 10 par jour. Autre signe que les temps changent, le Premier Ministre québécois a finalement annoncé la mise en service de l’application fédérale de traçage des contacts Alerte Covid. Ce dispositif avait pourtant été jusque là presque unanimement rejeté par la classe politique québécoise, en raison du danger qu’il représenterait pour les libertés.

L’annonce des nouvelles mesures de restriction a été bien accueillie par la population québécoise. Rassurés par les promesses d’aides aux entreprises et aux particuliers du gouvernement, les Québecois sont surtout traumatisés par le souvenir d’un printemps particulièrement meurtrier. Plus de 5 800 Québécois ont été tués par la Covid-19 pour seulement 8,5 millions d’habitants, soit l’un des pires bilans par habitant au monde.

Renforcement du confinement en Israël

A l’autre bout du monde, Israël a déjà franchi le cap du reconfinement et ce depuis désormais près de deux semaines. Ce mardi, le ministre de la Santé a annoncé que ce nouveau confinement, censé au départ prendre fin le 11 octobre prochain, sera très probablement renouvelé. « L’ouverture de l’économie et de nos vies sera graduelle et lente » a annoncé Yuli Edelstein. Le gouvernement israélien ne veut pas refaire la même erreur du mois de mai, où il avait, selon certains observateurs, déconfiné le pays de manière trop brutale, provoquant le rebond épidémique qui a finalement rendu le reconfinement nécessaire.

Les autorités ont pris ces derniers jours des mesures pour renforcer le confinement. A la suite de Yom Kippour, la fête juive la plus importance qui s’est tenue ce week-end, toutes les synagogues du pays ont été fermées. Seules les personnes exerçant des métiers jugés essentiels peuvent se rendre sur leur lieu de travail. Surtout, la Knesset, le Parlement israélien, a voté ce mardi une loi interdisant les manifestations durant le confinement. Un prétexte, selon les opposants au Premier Ministre Netanyahu, pour museler le mouvement de contestation qui fustige depuis plusieurs mois la politique sanitaire du chef du gouvernement et demande son départ.

Nicolas Barbet

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article