Les infirmiers anesthésistes reprennent la lutte

Paris, le mardi 14 septembre – Les infirmiers anesthésistes reprennent le chemin du pavé parisien. Plusieurs syndicats appellent ainsi à une grève nationale et à une manifestation à Paris le 16 septembre pour réclamer un statut « à la hauteur de leurs compétences ».

« Malgré des mois de propositions en vue de l’émergence d’un statut professionnel conforme à leur exercice, les infirmiers-anesthésistes restent plus que jamais dans une dangereuse incertitude » martèlent 7 organisations syndicales, dont le SNIA (Syndicat National des Infirmier(e)s-Anesthésistes).

Elles sont en particulier dépitées par les discussions qui se tiennent actuellement avec l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) et dont le rapport demeure dans les limbes malgré une promesse de publication pour le début de l’été.

Une incertitude qui suscite d’autant plus la colère que la profession connaît une mobilisation intense avec la crise sanitaire malgré des conditions de travail « dégradées ».

En pratique, un préavis de 24 heures couvrant la journée du 16 septembre a d'ores et déjà été déposé et une déclaration de manifestation (probablement entre Montparnasse et le ministère de la Santé) sera remise en préfecture dans les prochains jours.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (5)

  • Autonomie des infirmiers anesthésistes

    Le 14 septembre 2021

    Il faut une fois de plus taper du poing sur la table pour se faire entendre malgré des propos élogieux tenus depuis 2 ans qui ont montré une fois de plus que les IADE sont des infirmiers au profil particulier. Le Conseil International Infirmier a d'ailleurs publié des directives sur la pratique avancée des infirmiers anesthésistes, mais en France on veut toujours faire différemment. Mr. Veran a fait preuve dans ses réponses au parlement d'une méconnaissance totale du métier et de l'autonomie au quotidien des infirmiers anesthésistes. Il est vrai que même les Directions Hospitalières ignorent tout du contour du métier lui-même.

    Pascal Rod, IADE, Directeur Exécutif de la Fédération Internationale des Infirmiers Anesthésistes

  • Spécialité sans salaire adéquat

    Le 15 septembre 2021

    Il est exigé des infirmiers de bloc une école de spécialisation qui bloque leur carrière pendant 1 an 1/2 et ensuite, une augmentation de salaire ridicule pour un métier dont l'impact physique et mental est très intense. Sans compter pour certains la bataille d'être payé pour cette formation.
    Illogique et dégradant pour ces personnels hautement qualifiés qui méritent une vraie reconnaissance.

    Dr Astrid Wilk

  • Méconnaissance du métier d'IADE

    Le 16 septembre 2021

    Non Mr Veran n'a pas une si grande méconnaissance que cela de notre spécificité....tout ça est voulu et calculé : il veut simplement faire disparaitre cette profession avec la bénédiction des syndicats libéraux des anesthésistes (alors que c'est dans les cliniques privées que les IADE travaillent le plus en autonomie puisqu'ils ont une salle à tenir du matin au soir sans voir un médecin anesthésiste (!). Le but recherché en optant pour cette solution radicale m'échappe.

    Sylvain Coelho (Infirmier Anesthesiste)

Voir toutes les réactions (5)

Réagir à cet article