Quand Emmanuel Macron veut redynamiser l’innovation médicamenteuse française

Paris, le mercredi 13 octobre 2021 – Hier, le Président de la République présentait les dix objectifs qu’ils fixent à la France pour 2030.

Parmi ceux-ci, celui de revitaliser l’innovation française en matière de médicaments et de dispositifs médicaux.

Sur cette question, Emmanuel Macron a d’abord fait le constat d’un « tissu d'industries pharmaceutiques flétri », et d’une « innovation en santé qui a perdu des rangs au niveau de la compétition internationale » alors que la France qui « était au premier rang de la production européenne il y a 20 ans » a perdu trois places dans ce domaine.

Du côté des forces de la France, le président a jugé que « nous avons une très grande recherche en matière de santé au sens large du terme. Nous avons un modèle français de CHU qui est à réformer, à moderniser, mais qui est une force (…) en ce qu’il lie la clinique et la recherche. Nous avons un système de santé qui est juste, et qui a tenu, sur lequel nous avons décidé d'investir beaucoup à travers le Ségur ».

Pour rendre à la France son rang de puissance innovante en santé, le Chef de l’État entend « sortir de cette opposition entre recherche fondamentale, recherche incrémentale et technologique et industrialisation massive ».

Pour ce faire, le plan France 2030 prévoit, à travers le plan Santé Innovation, une enveloppe de 7 milliards d'euros.

L’objectif de cette manne ? D’inventer et de produire en France d’ici 10 ans 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies émergentes et les maladies chroniques, dont celles liées à l'âge, et que se créent dans l’hexagone « les dispositifs médicaux de demain ».

Un objectif ambitieux et qui risque d’être fortement soumis aux aléas de la vie politique française…

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Relancer l'innovation pharma ?

    Le 13 octobre 2021

    40 ans après avoir tout fait pour que la France - qui était alors le 2ème pays en matière d'innovation pharmaceutique (!) se retrouve bien loin dans le classement des champions mondiaux, voilà que, d'un coup de baguette magique, nous pourrions revenir sur le podium olympique ?
    Ce n'est pas en injectant du pognon que la coopération public privé va pouvoir devenir productive...ce sont les structures publiques et leur mode de fonctionnement qu'il convient de totalement refondre !

    Autant - même avec difficultés - la France pourra reproduire des molécules (levons une confusion répandue dans le grand public : il s'agit bcp plus de chimie de synthèse que de galénique) sur son sol, autant je crains que notre R&D ne revienne pas du tout au niveau que nous avions connu.
    Encore du pur baratin pour des illusions perdues !

    Il ne s'agit pas de pessimisme mais bien au contraire de beaucoup de réalisme de la part d'un professionnel qui vécut justement ces 40 années aux premières loges...

    ACR (ex pharmacien industriel)

Réagir à cet article