TROD angine : une délivrance sans prescription bientôt possible à l’officine

Paris, le lundi 24 juin 2019 - Au printemps, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l’intention du gouvernement de promouvoir l’utilisation en pharmacie du test rapide d’orientation diagnostique (TROD) oro-pharyngé de l’angine à streptocoque A, afin d’améliorer la prise en charge des patients et d’éviter la prescription d’antibiotiques non nécessaires. Les TROD de l’angine sont dans les faits déjà accessibles en pharmacie mais leur usage reste confidentiel. Cette réticence est liée d’une part à une implantation limitée en pharmacie et d’autre part à un réflexe de prescription trop peu développé chez les médecins. Pour corriger ces deux phénomènes et engager une nouvelle dynamique, le gouvernement a promis le remboursement par la Sécurité sociale des TROD délivrés en pharmacie à partir de 2020.

Sans ou avec prescription

Une telle annonce devait être complétée de façon indispensable par une négociation entre l’Assurance maladie et les syndicats de pharmacien pour déterminer les conditions de délivrance de ces TROD. Une réunion organisée le 13 juin a permis de proposer la mise en place de deux circuits. Les TROD pourront d’une part être directement réalisés en pharmacie pour un patient se présentant en évoquant des maux de gorge. L’interrogatoire du patient (test de Mac Isaac) permettra de déterminer un score, qui entraînera la réalisation ou non d’un TROD. Puis, en fonction du résultat de ce dernier, le patient sera orienté vers son médecin (TROD positif) ou se verra conseiller des traitements pour réduire sa douleur (TROD négatif). Par ailleurs, parallèlement, les médecins pourront assortir la délivrance d’antibiotiques prescrits pour suspicion d’angine à streptocoque A à la réalisation à l’officine d’un TROD (les médicaments ne seront dispensés qu’en cas de test positif).

Quid de l’achat des tests

Les pharmaciens se montrent satisfaits de ce schéma qui reconnaît la possibilité de réaliser des TROD directement à l’officine. Il faut dire que des expérimentations réalisées ces dernières années ont mis en évidence la pertinence d’un tel système. Cependant, quelques questions restent à régler concernant notamment l’achat des tests. « Est-ce l'Assurance maladie qui fournit les Trod angine ou est-ce au pharmacien de les acheter ? Même si, dans un premier temps, nous pouvons envisager d’acheter nous-mêmes ces dispositifs pour ne pas freiner le processus, nous trouvons plus simple que ce soit l'Assurance maladie qui nous les fournisse après qu'elle aura effectué un appel d'offres européen » observe dans Le Pharmacien de France, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats de pharmaciens de France (FSPF)

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article