Une patiente dans le coma après une erreur de dosage d’insuline

Rennes, le jeudi 10 juin 2021 - Une erreur de dosage à l’origine d’un drame. Le mois dernier, au CHU de Rennes, une jeune patiente de 18 ans, qui devait subir une opération pour un kyste ovarien a été plongée dans le coma après une erreur de dosage d’insuline.  

Explications confuses de l’hôpital

L’affaire est rapportée par RTL. A la suite de l’intervention, la jeune fille s’est plainte de douleurs à l’estomac. Alors qu’une nouvelle opération est réalisée, l’anesthésiste lui aurait injecté une dose d’insuline dix fois supérieure à la dose recommandée. La patiente a été alors plongée dans le coma.

Au-delà de cette erreur grave, c’est la gestion de cet incident par l’hôpital qui interroge. Reçue par le chef du département anesthésie du CHU de Rennes, la mère de la patiente indique que l’hôpital a plaidé « une erreur informatique ». En effet, le logiciel qui repère habituellement les erreurs de dosage n’aurait pas fonctionné. La mère rapporte par ailleurs des formulations particulièrement maladroites. Les représentants de l’hôpital lui auraient en effet expliqué : « un diabétique qui veut se suicider, il sait quoi s'injecter, nous avons injecté ça à votre enfant ». Ou encore, « si vous mettez 7 litres de lait au lieu de 70 cl pour faire un gâteau, il va être raté ».

Action devant la justice

La mère de famille a fait part de son intention de porter l’affaire devant la justice. Si le médecin est tenu vis-à-vis de son patient à une obligation de moyens, cette obligation devient une obligation de résultat en matière de sécurité.

La direction du CHU de Rennes assure qu'un signalement a été fait à l'ARS et dit apporter son soutien à la famille.

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article