Vaccination des plus de 75 ans : c’est (enfin) parti !

Paris, le mardi 12 janvier 2021 - La France n’a jamais été aussi forte que dans la débrouillardise et l’improvisation. L’histoire retiendra peut-être qu’après des débuts chaotiques, c’est presque par inadvertance que le véritable coup d’envoi de la campagne de vaccination à destination du grand public a été lancé.

En effet, à Nancy, plusieurs patients sont parvenus à se faire vacciner ce mardi, soit un jour avant l’ouverture de la vaccination aux plus de 75 ans dans la ville grâce à une faille sur le site Doctolib.  

En s'inscrivant sur le portail dans la matinée, certains patients ont eu la chance d’apercevoir des créneaux disponibles pour la matinée de mardi. Créneaux qui étaient en réalité réservés pour le personnel médical. Très vite, l’ouverture détectée a été relayée sur les réseaux sociaux provoquant de nombreux appels aux standards téléphoniques. Malgré la présence d’un message d’alerte sur le site, certains sont parvenus à prendre rendez-vous dans le centre de vaccination. Les autorités ont signalé que les patients pourront bénéficier malgré tout de l’injection.

L’anecdote est toutefois révélatrice d’une bonne nouvelle : une grande partie des Français semble prête à répondre présent à la campagne de vaccination et ceci malgré l’absence de toute communication officielle sur le sujet.

Maiia, Keldoc, Doctolib en première ligne

A Nancy, où le taux d’incidence inquiète particulièrement les autorités, les 19 000 personnes âgées de plus de 75 ans résidant à domicile sont invitées à s'inscrire pour se faire vacciner par des soignants libéraux dans neuf lieux de vaccination de la métropole. Les créneaux de vaccination des premiers jours sont d’ores et déjà chargés. Sur le reste du territoire français, la vaccination sera ouverte à toutes les personnes de plus de 75 ans (soit 6,3 millions de personnes) à partir du lundi 18 janvier a rappelé Olivier Véran.

Les trois opérateurs choisis par l'Etat pour assurer la prise de rendez-vous des Français pour la vaccination contre la Covid sont sur le pont depuis plusieurs jours. En moins d'une semaine, ceux-ci doivent contacter les quelques 700 centres de vaccination, les équiper, former les secrétaires médicaux et assurer le suivi.

Stanislas Niox-Château, cofondateur et président de Doctolib, a assuré mardi 12 janvier sur Franceinfo que la prise de rendez-vous en ligne à partir de jeudi « sera très simple, très accessible ». Une simplicité (pour une fois !) choisie par le gouvernement. Chaque centre de vaccination disposera d’un logiciel de vaccination pour optimiser la livraison des doses nécessaires pour réaliser les injections.

Du concret !

Des centres de vaccination vont être ouverts dans tous les départements de France, promet le gouvernement. La liste des centres de vaccination devrait bientôt être mise à jour sur le site Santé.fr. À partir de ce lundi 11 janvier, il y en aura 300, puis 600 à la fin du mois de janvier.

Comme lors de la campagne de vaccination contre la Grippe H1N1 en 2010, un questionnaire de santé devra être rempli au centre de vaccination. Les personnes éligibles qui souhaitent se faire vacciner devront prendre rendez-vous sur les plateformes, mais aussi par téléphone (ce qui sera peut-être préféré par une population pas toujours parfaitement à l’aise avec internet) ou sur le site santé.fr. Des bons devraient enfin être envoyés aux personnes ciblées mais ne seront pas obligatoires pour se faire vacciner, a rassuré jeudi soir Olivier Véran sur BFM-Tv, souriant : « On fait simple ».

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article