Vaccination : l’écart se creuse avec l’Allemagne

Paris, le vendredi 14 mai 2021 – Il y eut une petite inquiétude en début de semaine. Le week-end de l’Ascension et son inévitable fermeture d’une partie des centres de vaccination allaient-ils empêcher la France d’atteindre son objectif symbolique de 20 millions de personnes ayant reçu une première injection de vaccin contre la Covid le 15 mai ? Le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Château se montrait pessimiste, considérant que la barre ne devrait être franchie que le 17 mai. Mais ce matin, l’optimisme est plus franc. En effet, 19 269 311 personnes avaient reçu hier soir une première dose de vaccin et 693 000 rendez-vous sont programmés aujourd’hui et demain ce qui laisse espérer de pouvoir in extremis atteindre le seuil des 20 millions de primo-injections administrées.

L’insurmontable problème AstraZeneca

Au-delà de ce cap, les semaines qui s’annoncent pourraient être encore difficiles. Le même insurmontable problème se heurte à une nouvelle hausse des cadences : le refus des vaccins AstraZeneca. Mercredi soir, la Haute autorité de Santé a confirmé sa plus grande réticence à amender sa recommandation de réserver ce produit aux plus de 55 ans, interdisant quasiment l’espoir d’utiliser une partie des stocks qui ne cessent d’augmenter en vaccinant les plus jeunes.

Des déboires outre-Rhin

C’est dans ce contexte que l’écart ne cesse de se creuser avec l’Allemagne. Si la campagne vaccinale allemande a commencé plus énergiquement qu’en France, nos voisins ont rapidement été rattrapés par des difficultés proches des nôtres. En février et mars, les médias allemands étaient ainsi sans pitié pour l’organisation de la campagne vaccinale dont ils fustigeaient la lenteur. L’absence de participation des médecins généralistes jusqu’à il y a quelques semaines a notamment cristallisé les critiques.

Les audaces allemandes

Mais la page est désormais tournée. L’entrée dans la bataille des médecins de ville a en effet radicalement modifié la campagne vaccinale, notamment parce que ces praticiens peuvent administrer tous les vaccins et non pas seulement le produit d’AstraZeneca comme en France. L’Allemagne a également fait plus rapidement le choix d’espacer le délai entre l’administration des deux doses de vaccin. Des records sont ainsi régulièrement battus, comme mercredi avec 1 353 453 doses injectées. Par ailleurs, localement des décisions audacieuses (et critiquées) sont prises. Ainsi, plusieurs Länders ont choisi début mai de permettre l’accès à tous ceux qui le souhaitent, moyennant la signature d’une décharge, au vaccin d’AstraZeneca et viennent d’être imités par l’Allemagne entière. Résultat : le taux de doses d’AstraZeneca injectées pour 100 habitants est plus élevé en Allemagne (8,42) qu’en France (6,2), comme le relève le journaliste Vincent Glad.

Aujourd’hui, quatre Länders dont celui de Berlin vont plus loin et ouvrent la vaccination à tous. De nombreux médecins se montrent cependant circonspects, s’inquiétant d’une pénurie de doses à très court terme. Mais en tout état de cause, la France va avoir de plus en plus de mal à rivaliser : l’Allemagne aura vacciné (première dose) demain 36 % de sa population contre un peu moins de 30 % pour la France.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (4)

  • Vaccination en Allemagne

    Le 14 mai 2021

    Je ne connais pas les lois médico légales allemandes... mais en France une décharge en matière de responsabilité n’a aucune valeur aux yeux de la loi ...
    Si problème, les Medecins vaccinateurs ne seront pas exonérés de poursuites.

    Dr P Erbibou

  • Pas une compétition sportive européenne

    Le 14 mai 2021

    S'il vous plait, arrêter de penser que la vaccination est un match de football entre la France et l'Allemagne ou la France et l'Angleterre ! Il ne s'agit pas d'une compétition sportive européenne mais d'un probléme de santé européen et mondial.
    Si nous devons comparer et cela ne me plait pas mais comparons l'Europe des 27, la Russie, les USA, la Chine, l'Amérique du Sud, l'Inde et l'Asie du Sud-Est l'Australie et j'en oubli... et que dire du continent Africain d'où proviennent nos gènes et essayons de protéger les populations en vaccinant (car nous avons des vaccins). L'écueil est qu'il n'y a pas d'équité pour cette protection vaccinale et j'en suis très peiné.

    Dr Richard Ibos

  • "Moyennant la signature d’une décharge"

    Le 15 mai 2021

    Des Landers "ont choisi début mai de permettre l’accès à tous ceux qui le souhaitent, moyennant la signature d’une décharge, au vaccin d’AstraZeneca ..." les décharges n'ont aucune valeur juridique. Alors je demande le statut d'irresponsabilité professionnelle généralisée pour la profession, pour tous les actes, et la suppression de la RCP"
    Certains pays proposent 100 dollars, une bouteille de pinard, voire du cannabis! La Chine est totalitaire, mais au moins, c'est clair! Mais nous?
    Dans nos civilisations, l'individu est"libre"(nous avons par les temps qui courent et dans bien des domaines, que ceci est faux), en Asie, c'est la collectivité qui "prime!" 2 modes de vie plus ou moins "acceptés" ou défendus, mais opposés et dont il faudrait se poser la question des origines, tant qu’historiques, que géographiques.

    Dr Jean-Paul Vasse

Voir toutes les réactions (4)

Réagir à cet article