Chardon et mauvaises herbes

De mémoire du 16e on avait rarement vu ça. Plusieurs centaines, voire quelques milliers d'habitants de l'arrondissement de l'ouest parisien se sont rassemblés ce week-end pour dire non à la transformation de l'ancien hôpital gériatrique Chardon-Lagache en centre médico-social pour consommateurs de crack (voir notre article de ce jour).

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article