Le King de la vaccination

Les débuts du vaccin Salk contre la poliomyélite avaient été difficiles aux Etats-Unis. D’abord, un lot défectueux, car mal inactivé, entraîne des effets secondaires graves et suscite une forte défiance au sein de la population. Ensuite, beaucoup considèrent à tort que seuls les nourrissons doivent se faire vacciner. C’est dans ce contexte que le héros de la jeunesse américaine, Elvis Presley, se fait vacciner devant les caméras de télévision le 28 octobre 1956. Le sourire de la star qui immédiatement après exécute son célèbre déhanché aurait eu un impact certain sur de nombreux jeunes américains et contribué à relancer une vaccination qui a permis en quelques années d’éradiquer la poliomyélite aux Etats-Unis et bientôt presque partout dans le monde.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article