Médecins libéraux : les raisons de la colère

Rien ne va plus entre l’exécutif et les syndicats de médecins libéraux, qui rejettent tout à la fois la proposition de loi Rist sur l’accès direct, le projet de contrat d’engagement territorial et la « responsabilité collective de la permanence des soins ». La proposition de la CNAM d’augmenter le tarif de la consultation de seulement 1,50 euros, vécue comme une nouvelle provocation, a mis le feu aux poudres. L’ensemble des syndicats appellent désormais à la grève de la permanence des soins et à une fermeture des cabinets et une manifestation unitaire nationale le 14 février prochain.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article