Nom d’un chien !

La Fédération française de cardiologie vient de lancer une campagne remarquée rappelant, pour les plus âgés, les bénéfices qui seraient associés au fait de posséder un chien. Le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire serait réduit de 36 % quand on est l’heureux maître d’un canidé. La réduction de la sédentarité et de la solitude expliqueraient ces bons résultats. Bien sûr ces données tirées d’une étude de cohorte qui ne manque pas de chien doivent être interprétées avec prudence puisqu’elles ne permettent pas réellement de conclure qu’adopter un animal est une prévention efficace, mais plutôt que posséder un chien est le témoin d’une meilleure santé (causalité inverse). Cependant, le rappel des bienfaits d’une activité physique n’est jamais inutile !

Lien vers la vidéo

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article