Pour arrêter de piquer du nez

L’Alliance Apnée du sommeil lance une campagne de sensibilisation du public aux dangers de la somnolence diurne, l’une des conséquences du syndrome d’apnée du sommeil, qui peut parfois persister même en cas de traitement par pression positive continue (PCC). La campagne rappelle que la somnolence diurne multiplie par cinq le risque d’accidents de la circulation et qu’un 1/3 des accidents mortels de la route sont dus à la somnolence.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article