Sauvé des eaux mais pas de l’oubli

Les Nations unies alertent sur la hausse des décès lors des traversées de migrants en mer Méditerranée. Le 27 juin dernier, un tragique « faits divers » éclipsé par l’actualité internationale foisonnante venait, encore une fois, illustrer cette alarme. Une embarcation a chaviré au large des côtes libyennes faisant 23 morts. Parmi les 71 rescapés un enfant de 4 mois sauvé in extremis par un naufragé de 17 ans…

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article