Sexe et drogue : pour éviter le blues

Alors que les risques liés à l’association entre consommation de drogue et rapport sexuel demeurent une préoccupation tant pour les addictologues que pour les associations de soutien aux homosexuels, en Irlande, un guide aide ceux qui s’adonneraient à la pratique du « chemsex » ou qui participeraient à des « fêtes » où le chemsex serait en vogue à reconnaître les signaux d’alerte.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article