Les semaines précédentes

Prenez soin de vous !

Anxiété quant au risque d’être contaminé, de transmettre le SARS-CoV-2 à leurs patients et à leurs proches, épuisement en raison de l’augmentation du nombre d’heures travaillées, sentiment d’inutilité alors que le nombre de cas et de décès progresse, colère face au manque de moyens : la période est particulièrement difficile pour les personnels de santé engagés dans la lutte contre l’épidémie. Les équipes de la plateforme Soins aux professionnels de santé (SPS) demeurent mobilisées pour prendre en charge leur souffrance psychologique.

Meurs un autre jour

Aujourd’hui, le monde n’a pas besoin de héros comme James Bond, dont la sortie cinématographique des nouvelles aventures a été repoussée bien au-delà du 8 avril ! Par contre pour éviter que le coronavirus ait un permis de tuer et puisqu’on ne meurt qu’une fois, une opération tonnerre est en place partout dans le monde, en espérant que cela suffira. En effet, Mourir peut attendre.

C’est toujours mieux chez soi !

Partout sur les réseaux sociaux, des messages ont circulé pour inciter les Français à limiter le plus possible leurs déplacements, rappelant qu’il s’agit d’une mesure simple et « facile » à mettre œuvre pour faciliter le travail des professionnels de santé… auxquels cette exhortation ne s’adresse évidemment pas...

Rester dans la course

A l’occasion de la journée mondiale de la santé rénale ce 12 mars, de nombreuses organisations se mobilisent pour sensibiliser la population, alors que l’insuffisance rénale chronique demeure encore mal connue, de même que les gestes à adopter pour limiter les risques.

Uncle blind ?

Ce week-end a été marqué par la multiplication des alertes autour de l’épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis, avec notamment un décès sur la côte Ouest et l’état d’urgence décrété dans l’Etat de Washington. Cette évolution renforce les critiques formulées contre l’attitude de Donald Trump qui, tout en ayant annoncé le déblocage de nouveaux crédits et en assurant la bonne préparation des services de santé américains, a parallèlement minimisé la gravité de l’épidémie.

Quelle santé pour l’Amérique ?

Les premiers résultats des primaires démocrates américaines placent en tête le doyen des candidats Bernie Sanders. L’avance du sénateur du Vermont, très favorable à un système d’assurance maladie universel, inquiète certains observateurs en raison soit de ses idées, jugées par beaucoup d'américains comme "socialistes", soit de son état de santé. Âgé de 78 ans, Bernie Sanders a en effet été victime d’un infarctus du myocarde au mois d’octobre dernier.

Le prix à payer !

A partir du 2 mars, les Pays de Galles applique un prix minimum sur l’alcool ; considéré par un grand nombre de spécialistes comme l’une des mesures les plus efficaces pour diminuer la consommation. Le prix est de 50 pence par unité et varie en fonction du degré d’alcool et du volume, comme l’indique cette affiche (à décrypter probablement seulement à jeun !).

Travail de fourmi !

Les investigations destinées à déterminer l’origine de la diffusion d’un nouveau type de coronavirus (2019-nCoV) ont permis d’identifier le pangolin comme probable hôte intermédiaire. Peu connus, ces mammifères pholidotes (placentaires), également appelés fourmiliers à écailles, qui se nourrissent principalement de fourmis et de termites sont fréquents sur les marchés chinois et font partie des animaux les plus braconnés au monde.

Mobilisation

Pour la journée internationale de lutte contre le cancer ce 4 février, l’Union internationale contre le cancer propose à chacun de déterminer ses moyens de mobilisation contre ces pathologies. En la matière, l’action du JIM s’inscrit dans sa ligne définie dès 1979.

Ne pas buller en février !

Après le mois sans tabac et le mois sans alcool, en Grande-Bretagne on prône au février sans soda, afin d’améliorer la santé dentaire, de limiter les apports caloriques et d’économiser ! Difficile de savoir si la multiplication de ce type de message n’altère pas leur efficacité et si certains ne vont pas commencer à préférer buller plutôt que d’écouter !

Etre en état d’alerte

Un groupe d’hôpitaux catholiques américains lance une campagne de sensibilisation afin que les professionnels de santé demeurent en état d’alerte face aux signes évoquant la possibilité qu'un patient soit victime d’une forme de trafic ou d’exploitation.

Sur la vague des Paralympiques

Le Japon a confié au dessinateur de manga Hirohiko Araki le soin de réaliser une des affiches des Jeux Paralympiques qui se dérouleront à Tokyo cet été. Pour réaliser sa mission, l’artiste s’est notamment inspiré du célèbre tableau de Katsushika Hokusai et a placé les sportifs handicapés dans une dimension cosmique.

Mieux voir pour entendre

La Fondation pour l’Audition propose à travers l’exposition « Tes yeux sur mes oreilles », actuellement présentée à Paris, de mettre en lumière un handicap qui ne se voit pas, mais mérite d’être entendu.

Don de sang pour tous ?

La période d’abstinence sexuelle demandée aux hommes homosexuels pour pouvoir donner leur sang est réduite de 12 à 4 mois selon un décret paru au journal officiel le 26 décembre. Cette notion d’abstinence pourrait disparaître à l’horizon 2022 si aucun sur-risque n’est constaté. Cette nouvelle règle entrera en vigueur le 2 avril.

Sur la bonne route

Cette image n’est pas le tracé des lignes de métro qui fonctionnent aujourd’hui. Cependant, elle évoque un chemin également parfois semé d’obstacle : l’acceptation de l’infection par le VIH. Aujourd’hui, pourtant, grâce aux trithérapies, l’infection peut être indétectable et intransmissible, permettant une vie quotidienne et sociale préservée, message phare de cette opération de sensibilisation wallonne.

Toutes les images de la semaine