Les semaines précédentes

Ne pas perdre la foi

Plusieurs centaines de cas d’hépatites infantiles sévères d’étiologie inconnue ont été diagnostiquées ces dernières semaines à travers le monde. Environ 15 % de ces enfants nécessitent une greffe hépatique et 5 % décèdent. Parmi les enfants sauvés par la greffe, Lola, 3 ans, qui a bénéficié au Royaume uni d’un don de son père, Alan.

Loin des yeux…

Alors que les regards du monde entier sont rivés sur Marioupol, des conflits meurtriers se poursuivent à travers le monde. Au Soudan du sud par exemple, où des dizaines de civils, dont un membre de Médecins Sans Frontières, ont été massacrées le 20 avril dernier, sans susciter l’émoi de la communauté internationale…

Stop ou encore ?

Sur son compte twitter, le ministre de la santé a posté cette photo de lui votant à Grenoble. Si l’élection du nouveau président est incontestablement une bonne nouvelle pour le locataire de l’avenue de Ségur, elle pourrait aussi signifier la fin (temporaire) de sa carrière ministérielle. Retrouvez ici les « ministrables » du JIM :

Avec entrain

Depuis le 1er avril, l’ONG Médecins sans frontières affrète un train médical à travers l’Ukraine. Il transfère des patients civils des zones de combats vers l’ouest du pays, notamment de Zaporijia à Lviv.

Zéro covid, zéro complexe

Poursuivant sa stratégie « zéro covid », la République populaire de Chine a confiné Shanghai depuis fin mars. Les protestations de la population se multiplient, alors que les habitants n’ont plus le droit de sortir de chez eux que pour se faire tester (voir notre article du jour). Sur les réseaux sociaux a été postée cette image, celle d’un expatrié qui s’est rendu à son test en slip de bain, une manière de mettre en évidence tout l’absurde de la situation…

Sur tous les fronts

Face à la guerre en Ukraine, la Croix Rouge intervient sur le terrain en participant aux opérations humanitaires et notamment aux évacuations qui restent très difficiles à organiser, mais aussi en France en mettant en place des programmes spécifiques d’accueil des réfugiés, baptisés « Croix-Rouge Bonjour ».

Présider à leur destinée

Comme lors des précédentes campagnes présidentielles, l’Unicef tient à rappeler aux candidats à l’élection présidentielle française leur devoir essentiel de préparer l’avenir des enfants et de faire respecter leurs droits. L’agence onusienne met notamment l’accent sur l’égalité des chances en fonction des revenus familiaux et des lieux de résidence.

L’autre guerre

Alors que le monde a les yeux rivés sur le conflit ukrainien, la situation humanitaire au Yémen, théâtre d’une guerre débutée en 2015, demeure catastrophique. L’ensemble des agences onusiennes et plusieurs organisations humanitaires peinent à sensibiliser la communauté internationale.

Ils ont des idées géniales…

…vive le dépistage du cancer colorectal ! A l’occasion de l’opération Mars Bleu, dédiée à la sensibilisation au dépistage du cancer colorectal, le département breton de la Ligue contre le cancer rivalise d’ingéniosité et d’auto-dérision pour convaincre les personnes éligibles de participer à un programme encore trop boudé.

Succès grandissant à prévoir ?

Régulièrement, des campagnes de distribution préventive d’iode dans un périmètre d’intervention de 20 km autour des centrales nucléaires françaises sont organisées. Elles sont généralement boudées par les populations locales : seuls 20 % des habitants concernés s’étaient rendus en pharmacie pour retirer leurs comprimés lors de la précédente opération. Le conflit en Ukraine pourrait changer la donne : déjà ce week-end, les officines de toute la France ont fait face à une augmentation significative des demandes d’iode.

Urgence

Si une nouvelle étape a été franchie la semaine dernière, l’Ukraine connaît depuis plusieurs années une situation humanitaire difficile en raison de la multiplication de conflits locaux. Aujourd’hui, beaucoup craignent les pénuries de médicaments essentiels et l’afflux de blessés, tandis que le froid constitue depuis déjà longtemps une menace pour les plus fragiles, tels les enfants, rappelle l’UNICEF.

La prévention n’est jamais prématurée

Seulement 30 % des femmes enceintes étaient vaccinées contre la Covid en janvier, un taux inférieur aux femmes de 18 à 45 ans en population générale. Les agences régionales de santé et l’Assurance maladie sont mobilisées pour faire progresser cette couverture alors que les études épidémiologiques ont confirmé le risque accru de complications liées à la Covid pour les femmes enceintes, l’efficacité de la vaccination chez elles et son absence de nocivité pour le fœtus et le déroulement de la grossesse.

Catastrophisme à dessein ?

Le gouvernement a présenté la semaine dernière une nouvelle stratégie nationale de prévention de l’antibiorésistance. Ce phénomène qui alerte depuis des lustres les autorités sanitaires est également l’objet de campagnes de sensibilisation auprès du grand public, campagnes qui n’hésitent pas à se montrer très (trop ?) alarmistes pour faire comprendre les enjeux de la situation actuelle.

Coupées de l’innocence

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mutilations féminines et alors que la pandémie a freiné les progrès réalisés en la matière partout dans le monde, des associations françaises rappellent la vigilance à préserver face à certains voyages suspects de jeunes filles, envoyées dans les pays d’origine de leur famille sous prétexte de vacances ou de visites à des proches et qui en réalité y subissent une excision avec la complicité de leurs parents.

L’âge ne doit pas être une prison

Les récentes révélations sur différents EHPAD et d’une manière générale la dignité fréquemment bafouée des plus âgés dans ces institutions rappellent la nécessité d’une vigilance accrue sur le respect des droits des plus anciens, thème de cette récente campagne d’Amnesty International.

Toutes les images de la semaine