Les semaines précédentes

Hépatites : un dépistage à mieux cibler

Ce vendredi était marqué par la journée mondiale de lutte contre les hépatites, célébré tous les 28 juillet pour l’anniversaire du Dr Baruch Blumberg, qui découvrit le virus de l’hépatite B. A cette occasion, des campagnes de dépistage des hépatites était organisées un peu partout en France, cette affiche promouvant une opération de dépistage à Saint-Denis. Les derniers chiffres de Santé Publique France indiquent que le dépistage des hépatites B et C a fortement progressé en France ces dernières années mais n’est pas suffisamment ciblé : alors que les femmes se dépistent d’avantage, ce sont les hommes qui sont le plus touchés par ces infections virales.

Un énarque avenue de Ségur

Après trois ministres médecins consécutifs (Agnès Buzyn, Olivier Véran et François Braun), Emmanuel Macron a fait le choix de nommer un ancien énarque, Aurélien Rousseau, à la tête du ministère de la Santé ce vendredi. Le recours à la société civile a donc vécu et l’ancien directeur de l’ARS d’Ile-de-France va donc mettre sa science de l’administration au service d’un système de santé à bout de souffle, que ce soit en ville ou à l’hôpital.

Notre maison brûle

L’ensemble de l’hémisphère nord est actuellement touché par des températures extrêmes, une vague de chaleur qui devrait durer jusqu’au milieu de cette semaine, des températures supérieures à 40°C voir 45°C ont été relevées dans le sud de l’Europe et en Chine. La situation est particulièrement dramatique dans le sud-ouest des Etats-Unis, les températures étant restées supérieures à 40°C depuis deux semaines dans l’Arizona, tandis que la Californie fait face à d’importants feux de forêt. Dans la célèbre Vallée de la Mort, le thermomètre est monté à 53,9 °C ce dimanche.

Stayin’ alive

C’est sur la musique de « Stayin’ alive », la célèbre chanson des Bee Gees et bande originale du film La Fièvre du Samedi soir, que la Sécurité routière nous rappelle la nécessité de mettre sa ceinture de sécurité en voiture. Dans un clip diffusé sur les réseaux sociaux et à la télévision, des comédiens reprennent les célèbres pas de danse de John Travolta, tout en imitant le geste de boucler sa ceinture, afin de « rester en vie ». Rappelons que cette chanson est également considérée comme ayant le rythme idéal pour réaliser un massage cardiaque. Décidément, les Bee Gees sauvent bien des vies !

Touché en plein cœur

Les violences urbaines qui émaillent notre pays depuis plusieurs jours suite à la mort du jeune Nael lors d’un contrôle de police n’épargnent malheureusement pas le monde de la santé. A Bobigny, les émeutiers ont incendié le « bus du cœur des femmes » dans la nuit de mercredi à jeudi. Ce service médical itinérant, organisé par l’association « Agir pour le cœur des femmes » offre aux femmes défavorisées des examens cardiologiques gratuits, ainsi que des conseils de prévention. L’attaque a été immédiatement dénoncée par le ministre de la Santé François Braun et une cagnotte en ligne a été créée pour récolter 200 000 euros et mettre en place un nouveau bus.

De victoire en victoires…

Ce 19 juin est organisée la journée mondiale de sensibilisation à la drépanocytose. Ces derniers mois ont été marqués par une avancée importante : le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) à une généralisation du dépistage néonatal, tandis que les prises en charge se sont également beaucoup améliorées ces dernières années. Mais les patients souffrent encore d’un important défaut de connaissance de leur pathologie.

Pas de bon voisinage pour le médicament

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a lancé mercredi dernier une campagne de sensibilisation sur le bon usage des médicaments, qui sera notamment déclinée sous forme d’affiches et de vidéos sur Youtube. Une campagne qui entend mettre fin aux mauvaises habitudes des Français sur les médicaments, mises en lumière par une récente enquête de l’ANSM : 50 % des Français estiment normal de donner un médicament qui leur est destiné à un proche en cas de symptômes similaires, 34 % consomment des médicaments périmés, 30 % adaptent la dose ou la durée du traitement prescrit et 20 % n’hésitent pas à mélanger les médicaments sans avis médical !

Libérer la parole sur les TCA

Ce vendredi était marqué par la 8ème journée mondiale dédiées aux troubles des conduites alimentaires (TCA), la 3ème édition en France où elle est organisée par la Fédération Française Anorexie Boulimie (FFAB). Le thème de cette année était la « libération de la parole », terme à la mode, « afin de souligner le rôle extrêmement important de l’entourage (parents, famille, amis…) dans l’accompagnement des personnes souffrant de TCA » explique la FFAB. On estime que 900 000 personnes en France souffrent de TCA, majoritairement des jeunes femmes.

Palme d’or du déconventionnement

A travers cette affiche de film parodique, le Dr Jérôme Marty, président haut en couleur de l’UFML, dénonce trois propositions de lois, adoptées ou à venir, qui selon lui risquent d’achever la médecine libérale : celle de Stéphanie Rist sur la délégation de compétences, celle de Frédéric Valletoux sur la permanence des soins et surtout celle de Guillaume Garot mettant fin à la liberté d’installation. Le généraliste de Fronton rappelle sa solution pour éviter ces contraintes : se déconventionner, comme 2 133 médecins s’apprêteraient déjà à le faire selon lui, pour mettre la pression sur l’exécutif. Un candidat sérieux pour le prochain Festival de Cannes ?

Il y a 40 ans, le début du SIDA

Le 20 mai 1983, trois chercheurs français (Luc Montagnier, Françoise Barré-Sinoussi, Jean-Claude Chermann) publient dans Science un article sur le virus LAV, bientôt rebaptisé VIH, le virus responsable de ce qu’on n’appelait pas encore le SIDA. Cette maladie, qui a tué plus de 30 millions de personnes dans le monde, a redéfini les relations entre les médecins et les patients, avec la création de plusieurs associations de malades (Aides, Act Up…) qui n’hésiteront pas à multiplier les coups d’éclat et les campagnes provocantes pour rappeler l’importance de lutter contre la maladie.

Une journée décisive pour les infirmières

Ce vendredi, la France (et le reste du monde) célébrait la journée internationale des infirmières. Une édition assez particulière cette année puisque le ministre de la Santé François Braun a profité de l’occasion pour annoncer vouloir réformer tout à la fois la formation et le métier d’infirmière. Les organisations représentatives sont partagées face à cette annonce : l’Ordre national des infirmiers a salué cette initiative du ministre, la Fédération nationale des infirmiers (FNI) demande à voir tandis que la CGT Santé estime que ce n’est qu’un leurre et que la priorité devrait être donnée à l’augmentation des salaires et des effectifs.

A l’ombre des recommandations

Les beaux jours approchent et avec eux le risque de coup de soleil. Pour les trois ponts du mois de mai (8 mai, Ascension et Pentecôte), l’Institut national du cancer (Inca) lance une campagne de prévention à la radio et par affiches, à destination notamment des parents, car « les coups de soleil de l’enfance font les cancers de la peau de l’adulte ». Une campagne qui rappelle quelques gestes en apparence évident pour se protéger du soleil : rechercher l’ombre, ne pas s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes, porter des vêtements couvrants, ne pas exposer les enfants de moins de trois ans… L’Inca rappelle qu’on compte plus de 15 000 nouveaux cas de mélanome chaque année, soit cinq fois plus qu’il y a 30 ans.

Plantu s’est planté ?

La revalorisation du tarif de la consultation de 1,50 euros acté par le règlement arbitral la semaine dernière a fait grincer quelques dents et pas seulement du coté des médecins. Le dessinateur Plantu, célèbre pour avoir illustré le journal Le Monde pendant près de 50 ans, a osé dans un dessin publié sur sa page Facebook la comparaison entre la rémunération des médecins et celle des plombiers. Un comparatif pas forcément très heureux (rappelons que les médecins font partie des professions les mieux rémunérées en France) qui a suscité des réactions assez violentes de la part des internautes, dénonçant un mépris de classe mais qui a été salué par quelques praticiens. Le dessin aura au moins eu le mérite de mettre en avant le malaise des médecins libéraux, qui ont pour beaucoup l’impression que leur travail n’est pas récompensé à sa juste valeur.

Semaine de la vaccination : restaurer la confiance dans les vaccins

A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination du 24 avril au 1er mai, les autorités sanitaires mettent en avant le nouveau calendrier vaccinal, élaboré par la Direction générale de la Santé, qui prévoit, entre autres nouveauté, l’ouverture de la vaccination contre la grippe saisonnière aux mineurs ou la recommandation de vacciner les nourrissons contre les rotavirus. L’objectif sera également de restaurer la confiance de la population dans les vaccins infantiles, alors qu’une récente étude de l’UNICEF a montré que seulement 74,6 % des Français avaient confiance dans les vaccins infantiles, soit 11,5 % de moins qu’en 2019.

1,4 milliards d’Indien et moi et moi et moi

L’Inde est devenue ce vendredi, d’après les démographes, le pays le plus peuplé du monde, avec 1,4 milliards d’habitants. Elle dépasse ainsi la Chine, qui détenait ce titre depuis l’Antiquité. D’immenses défis se posent à ce géant démographique : contrôler les naissances (le taux de fécondité a déjà été divisé par trois en 60 ans), réduire la pollution atmosphérique, former plus de médecins (le pays n’en compte qu’1,2 million) et anticiper le vieillissement de la population. En 2030, 20 % des Indiens auront plus de 60 ans selon les projections soit 300 millions de sexagénaires !