Cancers ORL : chaque jour compte

Le Dr Luc Garcette est chirurgien Orl. Il exerce à la Polyclinique du Parc de Saint- Saulve, un établissement ELSAN près de Valenciennes, au sein de laquelle il a contribué à la mise en place d’un parcours de soins coordonné pour une prise en charge plus rapide des patients atteints de cancer ORL. Il a accepté de nous en parler.

JIM.fr - Vous avez mis en place un parcours de soins pour les patients atteints de cancer ORL. Pourquoi cette initiative ?

Dr Luc Garcette : Nous avons voulu répondre à la fois aux besoins des patients et à des enjeux stratégiques de santé. Nous voyons en effet encore des cas de cancers ORL très évolués, dès la première consultation. Or, une tumeur ORL peut changer de stade en 30 jours. Nous avons donc essayé de rendre la prise en charge la plus rapide possible, avec notamment un accès facilité à l’imagerie.

Nous nous sommes donc initialement concertés avec les radiologues qui ont accepté de réserver chaque semaine une plage dédiée pour que nos patients atteints de cancer ORL puissent bénéficier d’un scanner et d’une IRM plus rapide. Cela bénéficie en moyenne à 1 à 2 patients par semaine.

L’idée d’une hospitalisation de jour est ensuite venue naturellement, sous forme d’une matinée pendant laquelle serait réalisé tout le bilan. C’est ainsi que s’est mis en place le parcours de soins.
Le patient est hospitalisé le matin, il a un bilan biologique, une consultation cardiologique, une consultation avec l’anesthésiste en prévision de l’endoscopie, il voit un chirurgien-dentiste, une diététicienne et a un examen au scanner et à l’IRM si besoin. Les différents rendez-vous sont pris par l’infirmière coordinatrice.

Notre but est qu’il se passe moins de 30 jours entre la première consultation et l’intervention.

Après l’intervention, un rendez-vous est obtenu rapidement aussi chez le radiothérapeute, dès que l’on arrive en fin de cicatrisation.

JIM.fr : Par qui les patients vous sont-ils adressés ?

Dr Luc Garcette : Principalement par les médecins généralistes. La mise en place de ce parcours a été un peu freiné par la Covid, mais il commence à être connu par les médecins de ville et il est très apprécié.

JIM.fr - La nutrition est très importante dans la prise en charge des cancers ORL. Comment se fait la prise en charge ?

Dr Luc Garcette : Le patient voit la diététicienne dès la première matinée d’hospitalisation de jour. Il est revu ensuite, pendant son hospitalisation après l’intervention. Elle met en œuvre la nutrition et assure le suivi après la sortie. Si une nutrition parentérale est nécessaire à domicile, elle s’en occupe aussi.

JIM.fr - Avez-vous prévu une prise en charge psychologique ?

Dr Luc Garcette : Après l’annonce du diagnostic par le médecin, une consultation d’annonce est organisée par l’infirmière coordinatrice. Elle explique au patient le cheminement du traitement. Lors de cette consultation, il voit la psychologue s’il le souhaite. Une assistance sociale est contactée aussi à ce moment-là si cela est nécessaire.

JIM.fr - Le tabac et l’alcool sont les principaux facteurs de risque de cancer ORL. Comment se passe la prise en charge des addictions ?

Dr Luc Garcette : Elle est proposée systématiquement par l’infirmière coordinatrice. Elle ne peut avoir lieu que si le patient est d’accord.
Nous avons aussi mis en place un parcours de forme, fléché où, pendant son hospitalisation, le patient peut effectuer des exercices physiques, pratiquer le vélo elliptique et le rameur. Après leur intervention, les patients passent en moyenne 15 jours à la clinique. Ils peuvent bénéficier du parcours de forme vers le 6ème et 7ème jour, et ils apprécient.

JIM.fr - Le traitement du cancer ORL peut nécessiter une trachéostomie. Avez-vous prévu l’éducation thérapeutique pour apprendre à la gérer ?

Dr Luc Garcette : En effet, je pars du principe que le patient doit être autonome au moment de sa sortie et doit savoir gérer sa canule. Les infirmières sont spécifiquement formées et vers le 7ème ou 8ème jour après l’intervention, elles commencent à initier le patient pour qu’il s’occupe lui-même de sa canule. Ainsi, quand il sort, il est autonome. Je ne fais pas appel à des prestataires, ce qui améliore considérablement l’autonomie du patient.  

JIM.fr - Votre région est particulièrement touchée par les cancers ORL. Pouvez-vous nous dire comment évolue l’épidémiologie ?

Dr Luc Garcette : L’incidence des cancers ORL diminue dans la région. J’ai vu jusqu’à 80 patients par an atteints de cancer ORL. Maintenant, c’est le nombre que nous voyons entre les 3 praticiens ORL de la clinique.
En revanche, ce qui ne baisse pas, c’est le nombre des cas graves au moment de la première consultation. Les difficultés sociales font encore qu’un certain nombre de personnes ne se soignent pas.

Notre cheval de bataille est d’améliorer la précocité du diagnostic. Nous organisons des campagnes et des formations régulièrement, auprès des médecins généralistes, pour les sensibiliser au dépistage. Nous les incitons à nous adresser les patients tout de suite, sans faire de bilan auparavant, puisque notre parcours est organisé pour cela.
Les traitements ont amélioré la durée de vie, mais tout repose sur le diagnostic précoce.

La prise en charge du cancer ORL chez ELSAN
• 27 établissements ELSAN prennent en charge le cancer ORL, soit 20% des établissements du groupe.
• En 2021, ELSAN a pris en charge 6,5% des séjours de chirurgie du cancer ORL à l’échelle nationale et 1 patient sur 4 dans le secteur de l’hospitalisation privée.

Les bilans en hôpital de jour chez ELSAN
• 50 000 bilans HDJ réalisés dont environ 4 000 en cancérologie

ELSAN, leader de l’hospitalisation privée en France, est présent sur l’ensemble des métiers de l’hospitalisation et dans toutes les régions de l’Hexagone pour offrir à chacun et partout des soins de qualité, innovants et humains. ELSAN compte 28 000 collaborateurs et 7 500 médecins libéraux qui exercent au sein des 137 établissements du groupe. Ils prennent en charge plus de 2,2 millions de patients par an. 2 Français sur 3 résident à moins de 50 km d’un établissement ELSAN. Agir et innover pour la santé de tous au cœur des territoires est notre raison d’être. www.elsan.care.


Propos recueillis par le Dr Roseline Péluchon

Publication réalisée en collaboration avec le groupe Elsan

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article