Réforme du non substituable : une dérive bureaucratique ? (vidéo)

La LFSS (Loi de financement de la sécurité sociale) votée en 2018 prévoyait la définition « de critères médicaux objectifs » visant à limiter l’utilisation de la mention « non substituable » sur ordonnance.

Des « critères médicaux objectifs » qui sont désormais établis par un arrêté qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

Premier syndicat à être monté au créneau sur ce sujet : la CSMF.

Son président, le Dr Jean-Paul Ortiz, explique ici son point de vue sur ce qu’il considère comme une nouvelle entrave à la liberté de prescription du médecin.

*Confédération des syndicats médicaux Français

Chapitres

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article