Suicides d’internes : symptôme paroxystique d’un hôpital malade (vidéo)

Interview de Gaétan Casanova, président de l'ISNI

Le 17 avril, l’Intersyndicale nationale des internes organisait, devant le ministère de la santé, un hommage silencieux aux cinq internes s’étant suicidés, à cette date, depuis le 1er janvier.

Dans cet entretien, Gaétan Casanova, président de ce syndicat, explique en quoi ces drames sont le symptôme d’un hôpital public malade et en voie d’effondrement et appelle à des réformes rapides et fortes, en particulier concernant le management des services hospitalo-universitaires…

 

Chapitres

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article