Crise des urgences : la faute aux médecins libéraux pour certains députés

Paris, le lundi 5 août – Rien de très nouveau dans ces déclarations, mais sans doute de quoi irriter davantage les généralistes libéraux.

Une fois de plus, la crise des urgences a été imputée, par des députés LREM cette fois, à un prétendu manque d’engagement des médecins généralistes dans la permanence des soins de ville.

Sur LCI, Sylvain Maillard, député de Paris a ainsi déploré (à tort !) : « ce soir, après 18 heures, cherchez un médecin, vous n'en trouverez pas, même si vous êtes à Paris » avant de réaffirmer qu’il y aurait, selon lui, une responsabilité des omnipraticiens dans les difficultés des services d’accueil des urgences.

Le député du Rhône et professeur de médecine Jean-Louis Touraine abonde dans ce sens sur BFMTV : « nos confrères libéraux doivent faire davantage de gardes, à destination des patients n'ayant pas la nécessité d'utiliser le plateau technique de l'hôpital, et pouvant rester chez eux ».

« Bien sûr il faut des réponses en urgence, mais il faut aussi tout réorganiser (…) l’hôpital est victime de son succès, mais aussi de l’insuffisance du nombre de médecins installés en ville ». Pas sûr, que ces déclarations suscitent des vocations ! 

Reste que les principaux intéressés apprécieront, d’autant qu’avec un temps de travail hebdomadaire moyen de 54 heures, ils demeurent la cheville ouvrière de la continuité des soins.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (16)

  • Quand le sage montre la lune

    Le 05 août 2019

    L'idiot regarde le doigt.
    Nos braves élus devraient commencer par écouter...Ecouter les libéraux et cesser de ne les considérer que comme la variable d'ajustement d'un système hospitalier qui dysfonctionne. Et pourquoi, il dysfonctionne ? Parce que ces braves élus sont tout bonnement incapables de prendre les vraies mesures de régulation nécessaires.

    Dr Pierre Nevians

  • La Caisse d'Assurance maladie la coupable...?

    Le 05 août 2019

    Il faut lire le très intéressant article paru dans "les Echos" du 5.8, où le Dr Huynh, président du syndicat des médecins de Paris, expose son point de vue sur la crise des installations de médecins généralistes. La Caisse d'Assurance-maladie est la grande accusée du découragement ambiant, et certainement à juste titre, même si d'autres contraintes (comme les loyers et l'immobilier dans les villes !) s'y ajoutent.
    cf "Et si la "Sécu" était responsable des déserts médicaux"par le Dr Huynh Bernard - les Echos du 5.8.19

    Dr Astrid Wilk

  • Quand les CHU s'accaparaient les urgences

    Le 05 août 2019

    Il ne faut pas oublier que les Hopitaux Publics se sont accaparés les urgences dans leur lutte pour "remplir les lits". Les cerveaux et les mains habiles partaient en masse vers les cliniques privées. Il fallait bien trouver un moyen de remplir les lits !

    Dr Didier Cugy
    Amener les patients aux urgences était il y a 15-20 ans le meilleur moyen de remplir les lits !

    Aujourd'hui on en crève !

Voir toutes les réactions (16)

Réagir à cet article