Direct 4 juin : Rappel de millions de FFP2 contenant du graphène | Sursaut d’incidence dans plusieurs départements

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19

15 h - Rappel de millions de masques contenant du graphène

Santé Publique France rappelle ("par précaution") 17 millions de masques FFP2, distribués aux soignants, contenant du graphène. Ce rappel fait suite à une alerte des autorités sanitaires canadiennes qui avait indiqué : "Santé Canada conseille aux Canadiens de ne pas utiliser de masques faciaux contenant du graphène, car ils pourraient inhaler des particules de graphène, ce qui pourrait poser des risques pour la santé" tout en tempérant en indiquant qu'il s'agit d'une

"analyse préliminaire des études disponibles. Celle-ci a révélé que l’inhalation de particules de graphène pourrait causer une toxicité pulmonaire précoce chez les animaux. Cependant, on ne connaît pas encore le potentiel d’inhalation de ces particules par les masques chez les humains ni les risques pour la santé qui en découlent, lesquels peuvent varier en fonction de la conception du masque".

14 h - Un point sur le sursaut épidémique dans certains départements

Le dernier bulletin épidémiologique consacré à la Covid-19 par Santé Publique France met en évidence un recul important de l’épidémie au niveau national (Tableau).

Néanmoins, on note, comme l’avait souligné Gabriel Attal il y a quelques jours, un sursaut épidémique dans certains départements. Ainsi, le taux d’incidence est en diminution dans toutes les régions, excepté en Nouvelle-Aquitaine (86/100 000 habitants, soit +11%). Au niveau départemental, 4 départements présentent une augmentation supérieure à 15% et un taux d’incidence corrigé supérieur à 100 pour 100 000 habitants : la Côte-d’Or (183 en S21 vs 159 en S20), les Ardennes (130 vs 113), les Pyrénées Atlantique (135 vs 81), les Landes (109 vs 89).

13 h - La HAS favorable à une sérologie avant la première dose de vaccin

Comme l'annonçait dans une interview la présidente de la HAS (Haute autorité de santé), l’institution qu’elle dirige s’est prononcée en faveur de la réalisation d’une sérologie avant la première dose de vaccination. La HAS écrit ainsi qu’elle « considère qu’un dépistage par TROD (test rapide d’orientation diagnostique) sur prélèvement sanguin sérologique des formes asymptomatiques de Covid-19 en même temps que l’administration de la première dose de vaccin pourrait ainsi permettre de n’injecter qu’une seule dose lorsque ce test s’avère positif ».

Covid-19 : des TROD pour optimiser l’utilisation des doses de vaccins disponibles

12 h - AstraZeneca : la HAS opposé au raccourcissement de l'espace entre deux doses

Alors que les autorités sanitaires britanniques entendent réduire l’espacement entre deux doses du vaccin d’AstraZeneca dans un contexte de diffusion du variant indien, la HAS (Haute autorité de santé) s’est prononcée sur ce point à la demande de la direction générale de la santé. Au total « la HAS recommande-t-elle de ne pas modifier, à ce stade, l’intervalle actuellement prévu entre deux doses de vaccin VAXZEVRIA®, soit 9 à 12 semaines ».

Covid-19 : maintien de l’intervalle entre deux doses du vaccin AstraZeneca face à l’émergence du variant indien

11 h - Francis Lalanne : Jean-Paul Hamon refuse de se rendre à la conciliation

Convoqué  devant l'Ordre des médecins des Hauts-de-Seine pour avoir traité Francis Lalanne « d'abruti », le Dr Jean-Paul Hamon a refusé de se présenter pour la séance de conciliation. « Je refuse toute conciliation avec cette personne, et je préfère aller directement devant l'instance disciplinaire, qui est l'Ordre régional » indique l’ancien président de la FMF au Quotidien du médecin. 

10 h - Des pays intéressés par le vaccin cubain ?

L’Etat cubain affirme être en pourparlers avec une trentaine de pays qui souhaiteraient acquérir des doses d’un des candidats vaccins cubains. Sur cinq produits expérimentés, deux seraient en phase finale d'essais et l'autorisation officielle est attendue pour ce mois-ci. Les discussions seraient particulièrement avancées avec l’Argentine, l’Iran, le Venezuela et le Mexique.

9 h - Le CIO installe deux vaccinodromes au Rwanda et au Qatar

Le Comité international Olympique (CIO) met en place deux centres de vaccination au Qatar et au Rwanda pour les participants aux JO de Tokyo (23 juillet au 8 août) qui ne pourront pas être vaccinés dans leur pays de résidence. Ces deux vaccinodromes proposeront le vaccin Pfizer-BioNTech, conformément à la promesse faite le 6 mai par les deux sociétés pharmaceutiques de livrer des doses aux délégations des Jeux.

8 h – Un point de situation en France

Selon les dernières données publiées hier soir par Santé publique France, on dénombre :
- 5 694 076 personnes positives pour le SARS-Cov-2 depuis le 1er mars 2020 (8 161 hier, 58 447 ces 7 derniers jours vs 67 078 les 7 jours précédents).
- Un taux de positivité des tests de 3,1 % (vs 3,3 %)
- 15 283 personnes hospitalisées pour Covid-19 (solde de – 2 658 ces 7 derniers jours vs – 2 809 les 7 jours précédents)
- 2 677 personnes en réanimation (solde de – 529 ces 7 derniers jours vs - 563 les 7 jours précédents);
-  109 857 personnes décédées depuis le 1er mars 2020 (dont 663 ces 7 derniers jours vs 851 les 7 jours précédents).

7 h – Plus d'un million de cas en Inde en une semaine

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore, 172 218 608 cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde (vs 169 021 406 le 28 mai) et 3 703 332 décès liés à cette maladie (vs 3 512 719 le 28 mai). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (33 327 013 vs 33 218 607 le 28 mai), l’Inde (28 574 350 vs 27 555 457 le 28 mai), le Brésil (16 803 472 vs 16 342 162 le 28 mai). Les trois pays les plus endeuillés en valeur absolue sont les Etats-Unis (596 443 morts vs 593 293 le 28 mai), le Brésil (469 388 vs 456 674 décès le 28 mai) et l’Inde (340 702 décès vs 318 895 décès le 28 mai).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Masque et Francis

    Le 04 juin 2021

    1 - Dommage que vous ne diffusiez pas les marques et l’origine des masques comportant du graphène.
    2 - Dr Hamon va donc avoir des problèmes pour avoir émis un diagnostic de probabilité ? L’imbécillité est encore un diagnostic médical non ?

    Dr Rachid Chougar

  • Diagnostic médical et secret médical

    Le 10 juin 2021

    Si l'imbécilité est un diagnostic médical, il est bien clair que l'on est en faute quand on brise le secret médical !

    Jean-Marie Desprez-Curély (pharmacien)

Réagir à cet article