La médecine anthroposophique devant les tribunaux

Strasbourg, le mercredi 13 octobre 2021 – Des médecins tenant de l’anthroposophie, une philosophie occultiste, ont été condamnés pour leur harcèlement judiciaire contre le lanceur d’alerte Grégoire Perra.

Grégoire Perra commence à bien connaitre les tribunaux. Il s’agit de son cinquième procès contre des partisans de la médecine anthroposophique, une médecine « alternative » peu connue en France mais relativement populaire en Allemagne et en Suisse. Cette fois, le Conseil national professionnel des médecins à expertise particulière (section médecine anthroposophique) poursuivait ce professeur de philosophie pour injures et diffamation en raison d’un article qu’il avait publié en 2018 sur son blog au sujet de la médecine anthroposophique.

Cosmos, karma et gobelins

Pour la cinquième fois en autant de procès, la justice a donné raison à Grégoire Perra. Non seulement il a été relaxé des chefs d’injure et de diffamation, mais l’association de médecins anthroposophiques a été condamné à lui verser 10 000 euros de dommages et intérêt en raison du harcèlement judiciaire qu’il lui fait subir et 15 000 euros de frais de procédure. Sur la question de l’injure, le tribunal a estimé que les propos tenus par l’enseignant « s’inscrivent dans un débat d’idées même s’ils peuvent paraitre brutaux ». Les juges ont également rejeté l’accusation de diffamation, considérant que Grégoire Perra n’avait pas fait preuve de mauvaise foi.

L’anthroposophie est une philosophie ésotérique créée par l’occultiste autrichien Rudolf Steiner aux débuts du XXème siècle. Imprégnés de religion indienne, les tenants de l’anthroposophie croient en un ordre cosmique, au karma et à l’existence d’être surnaturels tels gobelins et démons. On pourrait presque en rire, si l’anthroposophie n’avait pas des ramifications dans d’autres domaines. Il existe ainsi une éducation anthroposophique, avec des écoles dites Steiner-Waldorf et surtout une médecine anthroposophique. Cette « médecine alternative » se propose d’ajouter à la médecine conventionnelle une étude du « plan suprasensible jouxtant le plan matériel » peut-on lire dans les écrits anthroposophiques. Rudolf Steiner expliquait notamment que les maladies infantiles étaient un don des dieux et s’opposait notamment à la vaccination, perçue comme un obstacle à la réincarnation.

Contre la Covid, pas de vaccins mais de la poussière de météorite

Les tenants de la médecine anthroposophiques ont fait parler d’eux durant l’épidémie de Covid-19, multipliant les théories complotistes et animant les mouvements antivaccins. En mars 2020, au début de la pandémie, Thomas Cowan, vice-président de l’association américaine des médecins anthroposophes, expliquait ainsi que la Covid-19 avait été créé par la 5G ! En Norvège, des partisans de l’anthroposophie prescrivaient aux patients atteints du Covid-19 du fer météorique, la poussière de météorite étant, selon Steiner, un don de l’archange Michel à la Terre. Au Brésil, les anthroposophes ont même infiltré les cercles du pouvoir : le docteur Nise Yamaguchi, principale conseillère scientifique du président Jair Bolsonaro, est une adepte de cette pseudo-science.

Grégoire Perra connait bien l’anthroposophie. Il a en effet un des adeptes et a été élève puis professeur dans une école Steiner-Waldorf avant de s’en éloigner. Depuis 2010, il tente d’alerter les citoyens sur les dangers de ce qu’il considère être une secte. Il dénonce notamment la complaisance d’une partie des élites vis-à-vis de ce mouvement occultiste. En juillet dernier, il avait ainsi pointé du doigt le journal Le Monde pour avoir publié une série de cinq articles jugés complaisants sur l’anthroposophie et Rudolf Steiner. Le gourou autrichien était qualifié de « penseur alternatif » et pas un mot n’était dit sur les dérives de la médecine anthroposophique.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (3)

  • Pas de médecine "X ou "Y"

    Le 13 octobre 2021

    La médecine, c'est la discipline qui est décrite par les institutions universitaires et réglementaires.
    Le reste : "anthroposophie", "homéopathie", "chiropraxie" et autres innombrables pratiques charlatanesques ne doivent absolument pas être appelées médecines. Il s'agit de commerces revendiquant des effets physiologiques, dont la promotion et la pratique devraient être encadrées avec beaucoup plus de rigueur et de sévérité.
    Parlons de soins non recommandés, qui pour beaucoup d'entre eux mériteraient d'être interdits.

    Dr Pierre Rimbaud

  • Conseil de l'Ordre et pseudo médecine

    Le 13 octobre 2021

    Souhaitons que les pseudo médecins (anthroposophes) soient vigoureusement poursuivis par l'Ordre, et sans complaisance.
    Pour information : la biodynamie, technique de viticulture , est une application de l'anthroposophie !
    Confer "Autodéfense intellectuelle , le retour " de Sophie Mazet , chez Laffont.

    Dr F Chassaing
    Dr F Chassaing

  • Dans certains cas ?

    Le 17 octobre 2021

    Dans un monde idéal, ces "médecines alternatives" seraient réservées aux pathologies dont le traitement échappe à la médecine conventionnelle.
    En particulier les pathologies dont l'origine somatique est improbable : l'immense majorité des "dépressions" ou beaucoup de douleurs chroniques.

    Il faut arrêter de confondre "pas plus efficace qu'un placebo" avec "inefficace".
    Moins la pathologie a une cause organique, plus les placebo sont efficaces.
    A l'échelle individuelle des placebos différents (un gros comprimé noir et bleu au gout déagréable Vs un rituel complexe de purification) auront des effets très différents selon les individus.
    Cela n'empêche pas la vigilance concernant une dangerosité de certaines pratiques.

    Dr Jean-Roger Werther

Réagir à cet article