Levothyrox : une nouvelle réunion d’avocats annulée dans une faculté de médecine

Nantes, le mercredi 17 janvier 2018 - Après la faculté de médecine de Strasbourg, c’est au tour de celle de Nantes d’annuler une conférence, organisée par deux avocats, qui devait se tenir ce jeudi et être consacrée à la procédure collective en cours dans « l’affaire du Levothyrox ».

Comme à Strasbourg ce sont des problèmes administratifs qui sont mis en avant, mais les avocats Hubert Veauvy et Christophe Lèguevaques dénoncent, dans un communiqué adressé à la presse, une « censure » et s’étonnent de « ces deux refus quasi simultanés (et de dernière minute) qui viennent mettre en péril la tenue de débats ouverts à tous sur l’un des sujets phare de santé publique ».

On ne sait pas, néanmoins, si comme à Strasbourg, le doyen de la faculté a pu évoquer en plus de difficultés purement formelles, des craintes d’atteintes au « respect de l’éthique universitaire » en raison de la tenue de débats non contradictoires.

Notons que des réunions similaires sont prévues ces prochains jours dans d’autres universités, qui n’ont pas, pour le moment, été reportées sine die.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Sujet phare ?

    Le 17 janvier 2018

    Navré pour votre papier, mais tous nous savons en toute rationalité que ce sujet n'est pas "un sujet phare de santé publique "', c'est une agitation type agitprop, qui permet aux médias en dehors de toute éthique professionnel de faire du buzz sur une société abrutie par la c. victimaire, d'enrichir des avocats en mal de notoriété sur le dos de l'inculture et la faiblesse psychologique, et de masquer d'autres sujets de santé publique très sérieux autrement plus graves.

    Dr Michel Pierrot

Réagir à cet article