Nouvelle tribune anti-homéopathie : un coup d’épée d’académicien dans la mémoire de l’eau ?

Paris, le mercredi 5 décembre - Alors que le gouvernement a demandé à la Haute autorité de santé (HAS) d’évaluer la pertinence de maintenir le remboursement des médicaments homéopathiques, le magazine l’Express ouvre ses colonnes à 131 membres des Académies des sciences, de médecine et de pharmacie qui jugent que cette prise en charge par la collectivité est injustifiée.

Pour eux, « l'homéopathie, contrairement aux autres médicaments, n'a pas fait la preuve » d’une efficacité supérieure au placebo « sur la base de démonstrations vérifiables et objectives reconnues par la communauté scientifique internationale ». En outre, ils défendent que les « produits homéopathiques ne peuvent plus continuer à entretenir le flou sur leur composition » et leurs indications.

Inefficace et dangereuse

Comme les membres des Académies des sciences européennes avant eux, ils estiment qu’en plus d’être inefficace, l'homéopathie peut se révéler dangereuse, en raison d’une perte de chance et même « mettre la vie en péril en cas de maladie aiguë ou chronique dont le traitement ne peut pas attendre ».

Outre la fin de son remboursement, les auteurs souhaitent que l'homéopathie ne soit plus enseignée dans les facultés de médecine et de pharmacie, « qui se discréditent en cautionnant une doctrine restée en marge de la science ». 

« En conséquence, nous estimons que le débat autour de l'efficacité de l'homéopathie qui perdure dans l'opinion publique n'a pas lieu d'être dans la communauté scientifique (…) Nous réfutons le terme de "médicament" pour un produit qui ne fait pas la démonstration de son efficacité. Nous contestons donc son remboursement par la collectivité nationale » conclut les signataires de cet appel.

Mais à l’heure où est réclamée une diminution des restes à charge, des impôts et des taxes, le gouvernement ne s’aventurera peut-être pas à dérembourser des médicaments qui sont plébiscités par 74 % des Français, comme une enquête des laboratoires Weleda, Lehning et Boiron publiée par Le Parisien l’a récemment rappelé.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Messieurs les censeurs, je vous salue !

    Le 06 décembre 2018

    Les conseils journaliers que nous donnons dans notre pharmacie pour répondre à une "souffrance" quelle qu'elle soit relatée à nos comptoirs par la patientèle sont reconnus et nous en sommes remerciés bien plus que "souvent" . Que les détracteurs de l'homeopathie gardent leur avis et continuent à se poser uniquement des questions fermées sur le sujet, de cette façon qu'ils utilisent les produits qui ont fait leur preuve scientifiquement reconnue comme ils disent mais qu'ils ne viennent pas dans notre pharmacie ou le conseil principal reste basé sur l'homeopathie et autres pratiques appelées...pathie ! En ce qui me concerne qu'ils nous laissent tous ces gens là forts de leurs démonstrations exercer et soulager les personnes qui ont le droit d'avoir un autre point de vue s'appuyant sur de la pratique tout simplement : il vaut surement mieux prendre des granules pour soigner disons un rhume que tous les produits chimiques réunis pour nez;écoulement nasal;nez bouché ...bref messieurs les censeurs à bon entendeur je vous salue!

    Bernard Brouca

Réagir à cet article