Riposte conte Ebola : et maintenant des vols de matériel

Du matériel de prévention contre le virus Ebola a été volé à Kisangani, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, affaiblissant encore un peu plus les capacités de riposte des équipes sanitaires.
« Nous avons perdu un thermoflash. Il a été volé, il n'y a plus de trace d'une importante quantité de chlore et des flacons de vaccin contre la fièvre jaune. Toutes nos données statistiques sur la prévention d'Ebola sont aussi perdues », a ainsi déploré à l'AFP le Dr Paulin Muteba, coordonnateur de la riposte dans la ville.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Arrèter l'aide

    Le 13 août 2019

    Je pense qu'il faut arrêter d'aider l'Afrique. Les aides matérielles sont souvent volées. Il faut qu'ils se débrouillent eux-même. La France a connue la même situation jusqu'en 1789. Qu'ils fassent de même.

    Thierry Simon

  • Sensible

    Le 14 août 2019

    Je me permet de réagir face au commentaire précédent qui me semble pour ma part déconnecté de la réalité et influencé par des convictions personnelles. Certes le vol n’est pas la solution mais n’est-ce pas une preuve de détresse ? Face à cette détresse, la suggestion que propose l’individu dont je cite le commentaire serait de stopper les aides médicales et sociales extérieures ? Sans ce soucier de la nécessité de celles-ci. Pourrait-on parler du fait est que la France ainsi que d’autres états colonisateurs et pilleurs de richesses n’y sont pas pour rien concernant la situation actuelles en Afrique ? Ou peut-être du prix des médicaments trop excessifs comparé à la valeur des monnaies marchandes ? C’est un sujet trop sensible, qu’on cache sous une table bien garnie, il faut en être parfaitement conscient.


    Océane Mesli

Réagir à cet article