Un couple homosexuel sur dix vit avec un enfant

Paris, le samedi 16 février 2013 – L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié une salve d’enquêtes jeudi 14 février. Mais deux jours après l’adoption en première lecture par l’Assemblée du texte ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels et qui plus est le jour de la Saint Valentin, une seule de ces études a éclipsé toutes les autres, celle concernant « le couple dans tous ses états ». Ces données compilées par Guillemette Buisson et Aude Lapinte concernent tous les couples et offrent notamment de nombreuses informations sur ceux de même sexe.

Jeunes, diplômés et urbains : les couples homosexuels types

On sait ainsi depuis le jeudi 14 février que 200 000 personnes en couple en France (soit 0,6 % de toutes les personnes vivant ainsi dans notre pays) le sont avec une personne du même sexe. Dans une majorité de cas (six sur dix), il s’agit d’hommes. Les différences avec les couples hétérosexuels sont multiples. Plus jeunes (40 ans en moyenne contre 48 ans) ce qui s’explique sans doute notent les experts de l’INSEE par la moins grande acceptabilité de l’homosexualité parmi les générations plus âgées, ils sont également souvent bien plus diplômés. « Quarante huit pourcent des personnes se déclarant en couple de même sexe ont un diplôme universitaire, soit 20 points de plus que les personnes en couple de sexe différent ». Là encore on peut peut-être y voir une plus grande facilité à accepter et à faire accepter son homosexualité dans certains milieux plus protégés. Autre différence très marquée : les couples homosexuels sont majoritairement urbains (75 % vs 56 % chez les hétérosexuels) et vivent plus souvent en Ile de France (30 % vs 17 %). Autant de modes de vie qui s’expliquent sans doute une nouvelle fois par des niveaux de « tolérance » différents et par la « facilité » que procure l’anonymat de grandes villes.

Des enfants le plus souvent élevés par des couples de femmes

Mais la principale variation entre les couples hétérosexuels et homosexuels est sans surprise la plus grande rareté des enfants : un couple homosexuel sur dix vit avec un enfant (même partiellement) contre 53 % chez les hétérosexuels. Dans la très grande majorité des cas les enfants étaient nés avant la formation du couple actuel. Par ailleurs, ces enfants sont le plus souvent présents chez les couples de femmes (huit cas sur dix).

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article