Avez-vous le sein patriotique ?

Moscou, le jeudi 29 juin 2022 - Le Dr Yevgeny Dobreykin, un chirurgien esthétique moscovite de 35 ans, actif sur les réseaux sociaux, aux muscles saillants et à la barbe rousse savamment entretenue fait la promotion sur la toile de toutes nouvelles prothèses mammaires de sa confection.

Réservés aux « femmes qui aiment leur patrie » ces deux « modèles exclusifs » entendent glorifier la sainte Russie et son armée : le premier reprend ainsi les trois couleurs du drapeau russe, le second est au motif d’un camouflage militaire.

« Les vrais patriotes pourront choisir le modèle qui leur tiendra le plus à cœur, au propre comme au figuré », explique-t-il dans une courte vidéo postée sur Instagram.

Ces implants sont « une solution élégante pour tous ceux qui aiment leur patrie et veulent le montrer avec quelque chose de plus qu’un simple autocollant sur une voiture ou un tatouage sur l’épaule », argumente le Dr Dobreykin. Une idée d’autant plus étonnante alors que personne (à part le chirurgien qui les retirera peut-être dans quelques années) ne pourra voir les prothèses en question.

Soucieux de sécurité sanitaire, le chirurgien Russe promet : « bien sûr, il s’agit toujours du même implant rempli de silicone. Son revêtement unique est absolument sûr et a passé avec succès tous les tests nécessaires. »

Une jeune femme témoigne (sans rire) : « je veux être la plus belle et la plus à la mode possible. Et je ne peux pas toujours porter un drapeau avec moi, alors ces implants me feront sentir comme une vraie patriote, même si je ne porte pas de vêtements (…) C’est une sensation fantastique de savoir que le drapeau de votre pays est littéralement sous votre cœur. »

C’est beau comme du Déroulède…

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article