Était-il un cyborg ?

Londres, le samedi 25 juin 2022 - Vous n’en avez peut-être plus entendu parler depuis vos lectures adolescentes : le cyborg, personnage de science-fiction (et peut-être de notre futur) est cet être hybride homme-machine que l’on retrouve dans des films comme Terminator.

Décédé de la maladie de Charcot le 15 juin dernier, Peter Scott-Morgan aimait à se présenter comme le premier cyborg humain. Ce docteur en sciences informatiques de formation s’était fait connaître en 2020 en étant le sujet du documentaire « Peter : The Human Cyborg ».

En pratique Peter Scott-Morgan avait mis au point un avatar très réaliste qui lui permettait de sourire et d'exprimer ses émotions et avait synthétisé sa voix pour continuer à parler avec un ordinateur.

Ce même ordinateur, qu’il contrôlait du regard, lui permettait d’ordonner à son fauteuil roulant dernier cri de le faire se lever.

Il bénéficiait également d’une maison domotique qui lui permettait, par exemple, d’ouvrir ses fenêtres à distance.

Scott-Morgan considérait avoir complètement achevé sa transition vers le cyborg « Peter 2.0 », en 2019.

« J'ai la chance d'être un prototype, et un néo-humain, une expérience précoce de la façon dont l'humanité peut faire un énorme bond en avant dans notre avenir (…). Pour l'instant, nous sommes incapables d'évoluer. Pendant ce temps, l'IA et la robotique avancent à grands pas. Je veux que nous montions à bord tant que nous le pouvons encore » expliquait-il.

« Nous sommes à l'aube d'échapper à la peur de devenir infirme, d'être impuissant, de se sentir prisonnier d'un corps inadéquat. Tout le monde sur la planète, même dans les communautés les plus pauvres, travaillera en étroite collaboration avec l'IA, mais certains d'entre nous iront beaucoup plus loin et fusionneront réellement avec l'IA pour étendre ce que signifie être humain » prédisait-il encore.

Il a disparu avant d’atteindre son but : faire remplacer tous ses organes par des machines pour devenir le « premier cyborg complet au monde »…

On le voit, Peter Scott-Morgan n’était pas à proprement parler un cyborg futuriste, il était en revanche un symbole de la peur ancestrale de la mort et de la décrépitude.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article