Gardez la banane, bon sang !

Paris, le samedi 30 novembre 2019 – Si quatre décennies se sont écoulées depuis les premières descriptions de cas de sida en Californie et à New York, la maladie continue d’alimenter les rumeurs.
L’une d’entre elles revient régulièrement sur les réseaux sociaux et s’est répandue de nouveau ces derniers jours : certains fruits seraient susceptibles de transmettre le VIH !

Une vidéo largement diffusée explique ainsi comment du sang contaminé par le virus du sida aurait été injecté dans des bananes afin de « tuer des millions de gens dans le monde » !

Pour se protéger il ne suffirait pas d’éviter les bananes, les oranges sanguines sont en effet, également, régulièrement désignées comme l’objet de cette odieuse machination.

Lors d’une précédente vague de fausses nouvelles au sujet des bananes, l’agence canadienne d’inspection des aliments avait même dû se fendre d’un message pour rassurer les populations : « diverses maladies des plantes peuvent rendre l'intérieur d'une banane rouge. Cette coloration a mené à de fausses allégations concernant la présence de sang dans les bananes. Nigrospora est une maladie fongique qui rend le centre de la banane rouge foncé (…). Le mokillo, la maladie de Moko et la maladie du sang du bananier sont des maladies bactériennes qui peuvent aussi causer une coloration rouge dans les bananes. Bien qu'elles soient peu alléchantes, ces maladies touchant les bananes ne posent aucun risque pour la santé humaine ».

Tenez-vous le pour dit : inutile d’affubler vos bananes de préservatifs !

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article