Interview exclusive de ChatGPT : « Il est peu probable que l'IA remplace complètement les médecins »

Cyberespace, le samedi 21 janvier 2023 - Nous évoquions la semaine dernière, dans la même rubrique, les questions éthiques que soulèvent en médecine le développement de l’intelligence artificielle (IA). Pour bien démontrer que cette problématique n’est pas celle d’un futur lointain, le JIM a interviewé le robot conversationnel basé sur l’intelligence artificielle : ChatGPT.

JIM : Qui êtes-vous ?

ChatGPT : ChatGPT est un modèle de traitement automatique de la langue développé par OpenAI. Il est entraîné à comprendre et à générer du langage naturel (sic), ce qui lui permet de répondre à des questions, de générer des textes et de traduire des phrases. Il est utilisé pour des tâches de compréhension de la langue naturelle (re-sic), d'analyse de sentiments, de génération de contenu et bien d'autres. Il est alimenté par un grand corpus de textes provenant d'Internet, ce qui lui permet de comprendre un large éventail de sujets et de styles de langage.

JIM : ChatGPT, pouvez-vous me donner un aperçu de vos connaissances en médecine en vous exerçant sur ce cas simple. Vous êtes médecin généraliste, un jeune homme de 18 ans, accompagné de ses parents, vient à votre consultation. Il est inquiet. Il dit « entendre une voix agressive dans sa tête » qui l'insulte et lui demande de « casser la gueule » à ses camarades de classe. Ses parents ont noté un retrait social avec l'apparition d'une "phobie scolaire" et une dégradation des résultats scolaires. Que pensez-vous de ce cas ?

ChatGPT : Il est possible que ce jeune homme souffre de troubles psychotiques, tels qu'une schizophrénie ou un trouble bipolaire. (…) En tant que médecin généraliste, je recommande de réaliser un bilan médical complet pour écarter toute autre cause médicale pouvant expliquer les symptômes décrits par le patient. Il est important de réaliser un entretien clinique approfondi avec le patient et ses parents pour recueillir des informations sur l'histoire médicale, les antécédents familiaux et les symptômes actuels. Il est également recommandé de réaliser des tests psychologiques pour évaluer les fonctions cognitives et émotionnelles du patient. Sur la base des résultats de l'examen médical et psychologique, il est possible d'établir un diagnostic de troubles psychotiques tels que la schizophrénie ou le trouble bipolaire.

« Il est important de noter que je ne suis pas un médecin » !

Il est important de mettre en place un traitement adapté, qui peut inclure des médicaments antipsychotiques, des stabilisateurs d'humeur et/ou des thérapies comportementales et cognitives. Il est également important de soutenir le patient et sa famille dans ce processus et de les orienter vers des ressources de soutien appropriées.

JIM : Très bien ChatGPT ! Tu es bluffant. Penses-tu pouvoir représenter une aide au diagnostic et une aide aux choix thérapeutiques pour les professionnels de santé ?

ChatGPT : Je suis un outil d'IA qui peut aider les professionnels de santé en leur fournissant des informations et des suggestions basées sur les données disponibles dans ma base de connaissances. Cependant, il est important de noter que je ne suis pas un médecin et que mes réponses ne doivent pas être utilisées pour remplacer l'avis d'un professionnel de santé qualifié. (…) Je peux être utilisé comme une aide à la décision pour les professionnels de santé mais ils ont la responsabilité de prendre les décisions finales concernant le diagnostic et le traitement des patients.

Les professionnels de santé doivent se préparer à l’intrusion de l’IA en consultation

JIM : Vous êtes trop modeste ! En quoi ChatGPT pourrait modifier la relation médecin patient ? Que se passera-t-il quand un patient dira à son médecin "vous vous trompez, vous ne dites pas la même chose que l'IA !" ?

ChatGPT : Il est possible que les patients puissent utiliser des outils d'IA pour rechercher des informations sur leur état de santé et poser des questions à leur médecin. Il est important que les professionnels de santé soient préparés à cela et qu'ils soient en mesure de communiquer clairement et de manière transparente avec leurs patients sur l'utilisation de l'IA dans les soins médicaux. Il est également important de maintenir une communication ouverte et transparente avec les patients et de prendre en compte leurs préoccupations et leurs questions.

JIM : A terme, pensez-vous que l'IA pourra complétement remplacer les médecins pour le diagnostic et le choix thérapeutique ?

ChatGPT : Il est peu probable que l'IA remplace complètement les médecins pour le diagnostic et le choix thérapeutique à court ou moyen terme. Les professionnels de santé ont une expertise et une expérience qui ne peut être remplacée par une IA. Les professionnels de santé sont formés pour interagir avec les patients, comprendre les facteurs sociaux et émotionnels qui peuvent influencer la santé d'une personne, et prendre en compte les contextes uniques de chaque patient.

Il est plus probable que l'IA sera utilisée comme un outil d'aide à la décision pour les professionnels de santé, en leur fournissant des informations et des suggestions basées sur les données disponibles. (…) Cependant, il est important de maintenir un équilibre entre l'utilisation de l'IA et l'expertise clinique des professionnels de santé et de s'assurer que les patients continuent à recevoir des soins de qualité qui prennent en compte leurs besoins uniques.

JIM : Vous parlez de court et moyen terme...Et à long terme ? Une "IA forte*" pourrait-elle remplacer le corps médical ?

ChatGPT : Il est difficile de prédire exactement comment l'IA évoluera à long terme, et il est possible que les avancées technologiques puissent entraîner de nouvelles opportunités pour l'utilisation de l'IA dans les soins médicaux. Cependant, il est important de noter que l'IA ne peut pas remplacer complètement les médecins et les professionnels de santé. (…) La capacité de l'IA à prendre en compte les facteurs sociaux et émotionnels qui peuvent influencer la santé d'une personne est encore limitée. Les professionnels de santé sont également formés pour interagir avec les patients, comprendre leurs besoins et prendre en compte les contextes uniques de chaque patient.

JIM : Dans ce contexte, le médecin de demain sera-t-il une "super assistante sociale" ?

ChatGPT : Il est possible que l'utilisation de l'IA en médecine puisse amener les médecins à jouer un rôle plus important dans la prise en compte des facteurs sociaux et émotionnels qui peuvent influencer la santé des patients.

JIM : Vous restez très politiquement correct !

ChatGPT : En tant que modèle informatique, je suis programmé pour fournir des informations précises et objectives basées sur les données disponibles dans ma base de connaissances. Je suis conçu pour aider les utilisateurs à comprendre les sujets complexes et je m'efforce de fournir des réponses complètes et équilibrées.

L’IA : un mauvais camarade de salle de garde

JIM : En quoi l'intelligence artificielle pourra-t-il participer à résoudre le problème des déserts médicaux ?

ChatGPT : L'IA peut jouer un rôle important dans la résolution du problème des déserts médicaux. (…) Voici quelques exemples :

·L'IA peut être utilisée pour diagnostiquer des maladies à distance en utilisant des images médicales et des données de santé. Cela peut aider les professionnels de santé des zones rurales à diagnostiquer les patients sans avoir à les envoyer dans des centres de soins de santé plus éloignés.

·L'IA peut également être utilisée pour améliorer la gestion des rendez-vous médicaux et pour optimiser les parcours de soins pour les patients. Cela peut aider à réduire les temps d'attente pour les rendez-vous médicaux et à améliorer l'accès aux soins de santé pour les populations des zones rurales.

·L'IA peut aider à améliorer la prise en charge à distance, c'est à dire une consultation à distance avec un médecin ou un spécialiste via une vidéoconférence. Cela peut aider à réduire les coûts et les déplacements pour les patients des zones rurales et les personnes âgées ou à mobilité réduite.

·Enfin, l'IA peut aider à améliorer la gestion des données de santé, en permettant aux professionnels de santé de mieux comprendre les besoins de santé de leur communauté et de mieux cibler les interventions pour améliorer la santé des populations.

JIM : Que pensez-vous d'augmenter le tarif de base de la consultation médicale en France ?

Chat GPT : En tant que modèle informatique, je ne suis pas habilité à donner mon avis sur les politiques publiques.

JIM : Pour finir une question plus polissonne : pouvez-vous improviser une chanson paillarde de salle de garde ?

Chat GPT : Je suis désolé, mais en tant que modèle informatique, je suis programmé pour respecter les normes de contenu approprié et je ne suis pas capable de générer des contenus vulgaires ou offensants.

On le voit, dès maintenant l’intelligence artificielle pourrait jouer un rôle majeur pour aider les professionnels de santé dans leur réflexion clinique et favoriser la compréhension des prises en charge par les patients. Cela n’ira pas sans dérives, comme celles que l’on a pu observer à l’apparition d’internet. ChatGPT est un outil formidable, dans les deux sens du terme, et ses descendants devraient révolutionner la médecine. Il ressort en revanche une incapacité de l’IA à prendre une décision, à trancher. Finalement, le rôle de l’homme sera peut-être celui-là : décider entre plusieurs options proposées par l’intelligence artificielle, ceci jusqu’au jour de l’éclosion de l’IA forte, ou comme au temps de la décadence de Rome, la vie se partagera entre cirque et plaisir de la chair.

* Une IA forte est un terme utilisé pour décrire un système d'IA qui est capable de remplir des tâches qui nécessitent une intelligence humaine, comme la résolution de problèmes abstraits, la prise de décisions, la reconnaissance d'objets et de visages. Les systèmes d'IA forts sont considérés comme des systèmes "autonomes" qui peuvent apprendre et s'adapter à de nouvelles situations sans avoir besoin d'être explicitement programmés pour chaque cas. Les recherches sur l'IA forte sont encore en cours et ne sont pas certaines d’aboutir

Pour utiliser ChatGPT : https://openai.com/blog/chatgpt/

Interview réalisée par Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article