Miroir, miroir…

Paris, le samedi 14 mai 2022 - « Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle. (…) Reine, tu étais la plus belle, mais Blanche neige au pays des sept nains, au-delà des monts, bien loin, est aujourd’hui une merveille ».

Ce célèbre passage de Blanche-Neige des frères Grimm (popularisé par Walt Disney) est désormais réalité. Des millions de miroirs magiques essaiment à travers le monde avec la diffusion de ce que les marchands de beauté appellent un peu pompeusement « cosmétique algorithmique » ou « beauty tech ».

En pratique il s’agit d’applications, proposées par des firmes cosmétiques, qui proposent via des logiciels d’intelligence artificielle, un « diagnostic » qui aident ses utilisatrices à choisir maquillage, coiffure ou même parfum adéquat.

Parmi les plus populaires, SkinConsult AI des laboratoires Vichy qui propose, à partir d'un selfie, de détecter « sept marqueurs de vieillissement » cutanée. Idem chez La Roche Posay avec l'app Effaclar Spotscan qui propose une analyse des peaux à tendance acnéique.

Chez les coiffeurs, Hair Virtual Advisor, présenté au salon Viva Technology fin mai, promet de faciliter le choix de la couleur de cheveux. Johnson & Johnson, lui, a lancé outre-Atlantique Skin360, un outil connecté à clipper sur son smartphone pour obtenir une analyse de la peau.

C'est aussi l'intelligence artificielle qui permettra, grâce à des « diagnostics olfactifs », de sélectionner son parfum sur myriscent.fr et noseparis.com ou de s'offrir une fragrance sur mesure sur sillagesparis.com.

Pour finir, citons, L’Oréal, numéro 1 mondial de la cosmétique qui promet un « virage technologique » avec le rachat de Modiface une start-up spécialisée dans la réalité augmentée et l'intelligence artificielle qui leur permettra de s'imposer comme « un acteur innovant de la réalité augmentée et de l'intelligence artificielle, à une vitesse inégalée dans l'industrie de la beauté ».

Marlène Augustin

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article