On veut du sang !

Paris, le jeudi 6 juin 2019 - L’Établissement français du sang (EFS) appelle ce mardi les donneurs à la « mobilisation générale » alors que les réserves de sang sont à leur plus bas niveau depuis 2011.

Si, comme chaque année, les mois de mai et juin et leurs traditionnels week-ends prolongés et autres ponts sont une période sensible, des évolutions plus profondes semblent principalement à l’origine de ces difficultés. En effet, le nombre global de dons est en augmentation mais l’élargissement des indications et les progrès de la médecine conduisent à une forte augmentation des besoins, non couverts par la progression des prélèvements, indique le Dr François Charpentier, porte-parole de l’EFS.

Appel à du sang neuf !

Outre le décalage entre le nombre de poches collectées et les attentes à combler, le profil des donateurs est un autre motif d’inquiétudes de l’EFS quant à la solidité des stocks. Parmi les 1 613 084 personnes ayant versé leur sang en 2017, environ un quart étaient âgées de moins de 25 ans, et un quart de plus de 55 ans. Or, ces tranches d’âge ne sont pas nécessairement idéales pour assurer une permanence des dons.

Les plus âgés, bien que comptant parmi les donneurs les plus réguliers, sont progressivement écartés en atteignant la limite d’âge de 70 ans. A l’inverse, si les plus jeunes sont nombreux à donner, cette bonne action est pour eux plus souvent occasionnelle. Ainsi, si chaque donneur contribue en moyenne 1,85 fois, ce taux chute à 1,5 chez les moins de 25 ans et atteint 2,2 chez les plus de 65 ans.

« Le comportement des générations évolue, on se pose la question de comment s’adresser aux plus jeunes et attirer leur attention sur la durée », indique le Dr Charpentier qui annonce la sortie d’une application mobile le 14 juin prochain, à l’occasion de la journée mondiale des donneurs de sang.

Donnez-nous aujourd’hui notre sang quotidien

Outre ces réflexions stratégiques qui visent le moyen terme, l’urgence concerne aujourd’hui. L’EFS compte actuellement 86 000 poches de globules rouges en stock, quand le « stock de confort est autour de 110 000 » indique-t-il.

Aussi, alors que près de 7 000 collectes seront organisées dans toute la France entre le 11 juin et le 13 juillet, l’organisme exhorte : « le niveau des réserves est trop bas pour attendre le 11 juin : c’est dès aujourd’hui que nous avons besoin des donneurs » puisque 10 000 poches sont nécessaires chaque jour.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article