Quand les applications de traçage fonctionnent…

Helsinki, le samedi 12 septembre 2020 - L’aveu ne sera jamais formulé ainsi par le gouvernement, mais il n’est sans doute pas exagéré de considérer Stop Covid comme un flop. Téléchargée 2,3 millions de fois (selon des données arrêtées à la mi-août), l’application de traçage déployée par les pouvoirs publics et censée permettre de repérer les cas contact de patients atteints de Covid-19 n’a pour l’heure contribué à identifier que 72 personnes potentiellement à risque. Sans doute la France paie-t-elle son refus de choisir un système décentralisé (en lien avec Google et Apple), tandis que les mises en garde de la CNIL ont sans doute fini de dissuader les utilisateurs potentiels. Comme il est d’usage, pour se consoler, la France peut se comparer. D’autres pays, notamment parce qu’ils ont aussi fait le choix d’un dispositif centralisé ont en effet également rencontré des déboires. C’est par exemple le cas de la Grande-Bretagne qui après avoir abandonné une première version boudée par les britanniques pourrait bientôt présenter une nouvelle version, cette fois-ci décentralisée.

Isolements à répétition

Il est cependant des pays où les applications ont été bien accueillies et largement utilisées, comme en Allemagne, en Suisse ou encore en Italie. En Finlande, le succès a été révélé d’une façon spectaculaire cette semaine. Alors qu’il a été lancé le 1er septembre, le système a identifié comme cas contact possible d’un patient qui avait renseigné son infection… Sanna Marin, premier ministre du pays. Cette dernière a donc dû immédiatement se placer en isolement avant de connaître le résultat de son test de dépistage. Ce n’est pas la première fois que Sanna Marin restreint ses activités en raison d’une suspicion de Covid : elle avait connu un premier isolement en avril après la contamination d’un de ses collaborateurs et avait également choisi de se mettre à l’écart en août après avoir développé quelques symptômes évocateurs. Dans les deux cas, les dépistages par RT-PCR se sont révélés négatifs.

L.C.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article