Un Kopeck au premier lecteur qui trouve la réponse à ce cas clinique

Moscou, le samedi 27 novembre 2020 – Peut-être pour se reposer de la Covid-19, le ministère de la santé russe rapporte un cas intéressant mais qui ne vaut pas un kopeck !

Un patient de 59 ans s’est présenté à la consultation ORL de l'hôpital de Zelenograd (à Moscou, mais vous le saviez sans doute) en se plaignant d’une « absence totale de respiration nasale dans la narine  droite depuis plusieurs mois ». Le Dr Tatiana Mikhailova qui l’a examiné a, avec un flair clinique sans égal, orienté son patient vers le service d’imagerie qui a procédé à la réalisation d’un scanner. Ce dernier a mis en évidence que « le passage nasal sur le côté droit était complètement obstrué par un corps étranger de densité rocheuse ».

La suite pourrait être sortie d’un conte slave ou d’un film de Woody Allen.

Quel est votre diagnostic ?

Ce n'est qu'après ce scanner que le patient s'est décidé à révéler son terrible secret.

Dans sa petite enfance, vers l'âge de six ans,  il s'était inséré un kopeck dans le nez, comme ça, pour rire. N’arrivant plus le retirer et de peur d’être rudoyé par sa mère qui l’élevait à la dure en ces temps Brejnéviens,  il s’était résolu à garder cette sombre affaire pour lui et son kopeck dans le pif. 

Ce mensonge par omission, cette roublardise,  qui aura duré 53 ans, aura favorisé la formation progressive d’un calcul dans la cavité nasale autour de la pièce de monnaie. L'homme avait bien sûr déjà eu des difficultés à respirer, mais tous les soupçons des médecins se portaient sur une malformation de la cloison que le patient présentait par ailleurs.

Le Dr Tatiana Mikhailova  a alors passé la main à sa consœur Elena Nepryakhina qui a effectué avec succès une chirurgie endoscopique, qui au bout d’une heure et demie d’intervention sous anesthésie générale a permis d’extraire ce corps étranger pas cher mais visiblement gênant et de réduire la déviation de la cloison nasale du patient.

L'homme est déjà rentré chez lui se félicitent les auteurs du communiqué qui précise : « il a retrouvé une respiration nasale complète ».

L’histoire ne dit pas qu’aurait pensé la babouchka de toute cette aventure…


Pour les russophones

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (6)

  • On connaissait...

    Le 28 novembre 2020

    On connaissait les OVNI, les ORNI, mais là...
    Nos confrères ORL ont-ils un acronyme pour désigner ce corps "étranger" ?
    MIR ? Monnaie Identifiée Russe ?

    Merci de ce moment de détente !

    Dominique Barbelet

  • Kopeck déclaré ?

    Le 28 novembre 2020

    D'une part, le kopeck, comme toutes les monnaies, ont dévalué, il a donc perdu a peu prés 90% de son pouvoir d'achat, ou alors, c'est devenu une pièce de collection, une antiquité! il a été extrait de la narine, mais qui le possède aujourd’hui? De plus, ce kopeck n'a pas été déclaré au fisc! y a-t-il prescription?

    Dr Jean-Paul Vasse

  • Le kopek a-t-il une odeur ?

    Le 02 décembre 2020

    L'histoire ne dit pas si le kopek n'a pas d'odeur ou si le patient l'a perdu.

    Dr G.A.

Voir toutes les réactions (6)

Réagir à cet article