Une surveillance qui ne manque pas de souffle

Paris, le samedi 11 septembre 2021 - La possibilité de se reposer sur des systèmes de télésurveillance a constitué un atout important alors que l’épidémie de Covid représentait un obstacle certain au suivi régulier des patients atteints de maladie chronique. Aussi, n’est-il pas surprenant que de nombreux dispositifs aient connu un large essor au cours des derniers mois. Ainsi, AirView Ventilation est-il disponible depuis un an. Il s’agit d’une plateforme de surveillance des patients atteints d’insuffisance respiratoire chronique (IRC) dont l’état nécessite l’utilisation de respirateurs à domicile, qui est aujourd’hui compatible avec les appareils Lumis™ (dotés d’un module de communication intégré) ou les ventilateurs Stellar™ et Astral™ (via un module de connectivité externe). Elle a été développée par ResMed, spécialiste de la santé numérique. En un an, 40 000 patients atteints d’insuffisance respiratoire chronique sévère (IRC) ont été connectés à AirView Ventilation. Aujourd’hui, Resmed se donne pour objectif de voir la moitié des patients européens connectés à cette plateforme fin 2022. Le système permet de contrôler et de suivre différents paramètres et notamment la fréquence respiratoire et la SpO2. Ses fonctionnalités s’enrichissent régulièrement permettant désormais un accès aux données en temps réel, la transmission d’alertes signalant les patients nécessitant une intervention ou une modification de leur traitement et la « résolution à distance des difficultés rencontrées par les patients (ex : fuites liées au port du masque) ».

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article