Des héros plus ou moins discrets

Washington, le samedi 10 octobre 2020 – Inévitablement, les acteurs de la lutte contre l’épidémie de Covid-19 figurent dans le fameux classement des 100 personnalités de l’année établies par le magazine Time. La diversité des personnalités « nominées », anonymes ou puissants, médecins, infirmiers ou décideurs, est à l’image de la mobilisation sans précédent entraînée par la pandémie.

Isolement forcé pour les braves

Beaucoup sont des femmes. Comme l’infirmière Amy O’Sullivan. Travaillant depuis 18 ans au Wyckoff hospital de Brooklyn, elle a été l’une des premières infirmières newyorkaises à prendre en charge un patient atteint de Covid-19. Peu après le décès de ce dernier, Amy O’Sullivan a elle-même développé des symptômes de la maladie, nécessitant intubation, et ventilation pendant une semaine puis deux semaines de repos complet. L’épreuve ne l’a pas empêché de retourner vaillamment au chevet de ses patients, Alors que son dévouement est à l’image de celui de milliers d’autres soignants à travers le monde, des anonymes qui ont choisi de s’échapper à l’hôtel, dans un garage où d’occuper les chambres d’appoint de leurs établissements hospitalier pour éviter de contaminer leur famille, le Time leur adresse solennellement et simplement un « merci ».

Un ostracisme injustifié

Cette même reconnaissance est vouée au Dr Camilla Rothe, spécialiste en médecine infectieuse de Munich, qui fut l’une des premières également à mettre en évidence la possible transmission du virus par les patients asymptomatiques (voir ci-dessous le lien vers l’analyse que nous avions faite de sa publication princeps dans le New England Journal of Medicine le 1er février 2020, il y a un siècle). Le Time rappelle comment la première publication de Camilla Rothe a été longtemps discréditée par l’administration de Donald Trump avant d’être confirmée par de multiples cohortes. « Sa découverte a sauvé de nombreuses vies, si seulement elle avait été écoutée auparavant, d’autres menaces auraient pu être évitées », conclut le Time dans le résumé de sa présentation. A l’image de ce portrait, ce classement du Time multiplie les dénonciations en creux des manquements du Président et de son équipe. De la même manière ainsi, le journal met à l’honneur Shi Zengli dont l’équipe à Wuhan fut la première à isoler le SARS-CoV-2. « Seize ans de chasse féroce contre les virus l’avaient préparé à cette découverte majeure » estime le Time qui rappelle comment la même Si Zengli avait grâce à son enquête virologique minutieuse réussi à déterminer l’origine du coronavirus responsable de l’épidémie de SARS de 2003. Là encore, le journal déplore les raccourcis de l’administration Trump ayant un temps fait du laboratoire de Shi Zengli le responsable de la dissémination du virus.

(Pas) seul contre Trump

Parallèlement à ces femmes, chevilles ouvrières de la lutte contre l’épidémie, le Time n’oublie pas quelques décideurs. Un hommage est rendu par exemple au Docteur Jung Eun-kyeong, épidémiologiste en chef en Corée du Sud, considérée à travers le monde comme un exemple à suivre en matière de pédagogie face à l’épidémie. Le maître mot dans ce portrait est l’attachement de la spécialiste coréenne pour la « décence ». Cette aptitude fait écho à la constance et au « courage » du docteur Fauci. Il est également lui aussi présenté par le Time comme un combattant héroïque et serein face aux errances et aux outrances de Donald Trump. « Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur un homme d’une telle sagesse, doté d’une si grande expérience et intégrité pour nous aider à naviguer dans ces eaux troubles », s’enthousiasme l’auteur de l’éloge, le journaliste Jimmy Kimmel. Plus que jamais, ce classement du Time est à bien des égards un manifeste politique, à la veille des élections présidentielles américaines.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article