La femme de la semaine : Cristallise les espoirs

Hanoï, le samedi 6 juillet 2013 – De façon un peu cavalière, on pourrait résumer ce phénomène en le qualifiant de « double peine ». Naître dans un pays pauvre représente déjà un premier fléau qui vous expose à la misère, à la maladie et à une espérance de vie réduite. Naître handicapé dans un pays pauvre est voir s’ajouter à ces multiples épreuves, celles de la discrimination et de l’abandon. « Les enfants handicapés sont ceux qui risquent le plus d’être privés d’accès à la santé et à l’école. Ils sont parmi les plus vulnérables face à la violence, à la maltraitance, à l’exploitation et au manque de soins. Cette vulnérabilité est d’autant plus forte que nombre d’entre eux sont soustraits aux regards ou placés en institution » résumait récemment l’Unicef dans un rapport dédié aux jeunes handicapés.

Talent du Vietnam

Mais au cœur de cette situation scandaleuse et épouvantable, brillent quelques lueurs. Comme du cristal. « Crystal », c’est le surnom de Phuong Anh. Elle a seize ans, vit au Vietnam et souffre d’ostéogenèse imparfaite. Coincée dans un fauteuil roulant, elle a été victime de dizaines de fractures. « Mes os se sont cassés au moins trente fois. Mais nous avons arrêté de compter parce que nous nous sommes dit que cela n’avait plus d’importance » sourit-elle. La fatalité qui s’est abattue sur Phuong Anh lui a cependant réservé quelques « chances ». D’abord, sa famille, à la différence de tant d’autres, n’a pas rejeté la petite fille handicapée, lui assurant les soins nécessaires et se battant pour qu’elle soit dûment scolarisée. Ensuite, Phuong Anh est dotée d’un beau talent de chanteuse. Sa voix, comme du Crystal, a d’ailleurs séduit l’année dernière le jury d’une émission très populaire au Vietnam (et qui est déclinée dans le monde entier) « Vietnam’s got talent ».

Non seulement elle chante, mais elle parle !

Mais aujourd’hui, ce n’est plus seulement sur les plateaux de télévision de programmes de variétés que se produit Phuong Anh. L’adolescente a été désignée par l’Unicef « jeune handicapée exemplaire », devenant « l’ambassadrice » de cette cause pour le monde entier. Il faut dire que lors de la remise du rapport sur les enfants handicapés, la jeune vietnamienne a bluffé l’assistance par son niveau d’anglais très soutenu, son sourire et son dynamisme. « Vous pouvez faire énormément de choses si les gens croient en vous et vous traitent vraiment sur un pied d’égalité. Alors avec ma voix, partout où je vais, j’espère mieux sensibiliser les gens au fait que nous devons être attentionnés envers tout le monde, en particulier les personnes handicapées, parce que nous savons que notre attitude vis-à-vis d’autrui peut changer tellement de choses » a-t-elle notamment déclaré.

Un message clair comme du cristal.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article